Un horaire chargé

Depuis que j’ai terminé d’écrire mon histoire, je me sens un peu perdue.

Pas parce que je ne sais pas quoi faire, mais parce que j’ai l’impression d’avoir trop de choses à faire. J’ai un plan, mais ses nombreuses étapes ne sont pas exactement dans un ordre chronologique stable, et il y en a des nouvelles qui se forment dans ma tête de temps en temps.

Mais c’est correct comme ça. Je veux prendre mon temps pour faire ce que je veux faire, à mon rythme, et le faire bien. Le monde entier ignore quelle fabuleuse histoire il aura la chance de découvrir… alors il peut bien attendre encore un peu!

Pour l’instant, mes priorités sont de finir de taper à l’ordi et de réviser mon histoire, et de finir de peindre la toile qui me servira d’image de page couverture, et dont j’ai déjà parlé un peu.

J’ai beaucoup de choses à faire. Souvent, j’ai l’impression que plus j’ai de choses à faire, plus je fais de choses. Simple logique? Peut-être pas exactement… J’ai toujours plein de choses à faire, en fait. Mais des fois, on dirait que ça n’avance pas vite… jusqu’au moment où je me rajoute des choses à faire.

Exemple concret: hier, j’ai eu une journée chargée. En plus d’aller faire quelques commissions au centre-ville, j’ai fait quelques basses besognes, comme par exemple laver le moisi du rideau de douche, laver un spot de vomi de chat sur le tapis de la cuisine, transplanter quelques plantes dans des pots, les deux mains dans la terre… En plus de tout ça, j’ai quand même terminé le dernier texte qui me restait à écrire pour ma job de ce mois-ci, j’ai travaillé sur ma toile, et j’ai fait des tests de couleurs dans Photoshop, entre autres. Oh, j’ai aussi trouvé le temps d’écouter un film.

La logique voudrait donc que plus j’ai un horaire chargé, plus je suis productive? Ça marche peut-être souvent, mais je suis certaine que ça ne marche pas tout le temps.

Quoi qu’il en soit, pour m’aider (peut-être?) à avancer plus vite dans tout ce qui concerne mon futur livre, je me suis inscrite au «Défi 150 mots 30 jours» du site www.betti.ca, que j’ai découvert par hasard grâce à une annonce sur Facebook. Oui, les annonces sur Facebook sont parfois pertinentes, elles sont parfois intéressantes, et parfois, elles sont même utiles!

Ce défi consiste à écrire un texte de 150 mots à chaque jour, du 1er au 30 octobre. Je vais donc m’essayer… En plus de continuer à travailler sur mon livre, à fabriquer des nouvelles décorations d’Halloween pour la maison de mes parents, de possiblement travailler sur mon autre histoire et ma bande dessinée…

Copa, s’il-te-plaît, ne revomit pas sur le tapis. Ni nulle part. Mon mois d’octobre risque d’être déjà assez chargé comme ça!

4 avis sur « Un horaire chargé »

  1. Man a’know what you mean! J’ai parfois cette impression là que c’est quand j’ai le plus de trucs à faire que je suis le plus productive (ou parfois aussi quand y’a des deadlines qui me forcent à me botter les fesses, c’est selon).

    En tous cas je te trouve cool de t’inscrire au défi, et je te souhaite que ça donne de bons résultats! (Qui sait, ça va peut-être faire comme le concours de nouvelles au cégep qui a donné naissance à l’histoire du dragon..!? 🙂

    J’aime

    • Ouais, c’est vrai que les deadlines ça aide aussi! Je n’en ai pas souvent, vu que je ne m’en donne pas moi-même…

      Hihi, qui sait! Ça va peut-être inspirer une autre histoire… Je suis curieuse de voir ça va être quoi les sujets des textes!

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s