Le film de la semaine: Le maître du cauchemar

Le film de la semaine est Le maître du cauchemar, ou Wishmaster en version originale. C’est un film qui est sorti en 1997, et je l’ai enregistré sur Frissons TV, qui en donnait ce résumé: «Après s’être échappé d’une opale, un mauvais génie cherche à extorquer un souhait à une joaillière afin de libérer les forces du Mal.»

Un génie essaie d’extorquer un souhait? D’accord, c’était intrigant…

J’ai déjà vu des films avec des génies malfaisants. Il y en avait un qui était un genre de créature extraterrestre faite par ordinateur, et l’autre ne m’a pas tellement frappé par son apparence, mais je me souviens que sa voix était tellement grave et gutturale que je ne comprenais absolument rien quand il parlait.

Le film commence en récitant la légende des génies maléfiques, appelés djinns, et en nous avertissant d’une voix grave qu’il «n’y a qu’une seule peur qui doit s’ancrer en vous… la peur du djinn.» Heille, si c’est pas effrayant, ça, juste un peu!

Au début du film, on est en Perse dans des temps anciens, et on voit un espèce de sorcier créer une opale pour pouvoir y capturer le méchant djinn avant qu’il n’amène son armée pour conquérir le monde. Il mélange vraiment plein d’ingrédients, il les fait chauffer et les coule dans un moule, et ça crée une pierre précieuse. Dommage que ça ne fonctionne pas comme ça dans la vraie vie!

Le djinn est donc enfermé dans l’opale synthétique, et il est libéré des années plus tard, et son but est de réaliser trois voeux de la personne qui l’a libéré. Une fois le troisième voeu exaucé, il est supposé être capable d’amener tous ses amis djinns sur la terre. (Quelqu’un a d’ailleurs pris la peine de répertorier pas mal tous les voeux exaucés pendant le film sur sa page Wikipédia, et je ne sais pas pourquoi, mais je trouve ça vraiment comique!)

Heureusement pour l’humanité, l’héroïne du film n’est pas trop stupide pour une héroïne de film d’horreur, et après avoir été forcée de faire deux voeux, elle trouve le troisième voeu parfait pour sauver tout le monde et remettre le génie pas fin dans son opale.

Il y avait des bouts de chaos assez dégueulasses, comme par exemple un gars dont le squelette sort de son corps pour ensuite aller attaquer un autre gars. Je ne pense pas que j’avais besoin de voir ça dans ma vie, mais bon, c’est fait, je l’ai vu. Trop tard.

À part ça, j’ai trouvé l’histoire intéressante… Il y avait plein d’apparitions d’acteurs qui ont fait partie d’autres films d’horreur, comme Robert Englund et Kane Hodder. Le film mettait aussi et surtout en vedette la statue du démon Pazuzu, du film l’Exorciste! Je l’avais reconnu tout de suite, et Wikipédia m’a confirmé que c’était bien lui.

Wikipédia me dit aussi qu’il y a eu trois suites à ce film… À quand le remake?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s