Le film de la semaine: Belle

Parfois, la vie essaie de nous envoyer des signes, et il faut savoir écouter ce qu’elle nous dit! La première fois que j’ai voulu écouter ce film, il n’y avait pas de son sur l’enregistrement. Je l’ai donc supprimé, et je l’ai enregistré une nouvelle fois, puisqu’il joue plusieurs fois pendant le mois. Le deuxième enregistrement boguait après seulement 5 minutes.

C’était comme si quelque chose essayait de me dire de ne pas écouter ce film. Hélas, je l’ai enregistré une troisième fois, et le film de la semaine est donc Belle, un drame franco-belge sorti en 1973.

Si je tenais absolument à l’écouter, c’était parce que la description du film, donnée par Studio Canal, m’intriguait: «Un écrivain percute un animal en voiture mais il ne retrouve pas son cadavre. En le recherchant, il rencontre une jeune femme mystérieuse qu’il baptise Belle.»

En lisant ça, je me suis imaginé que l’animal frappé par une voiture était en fait une jeune femme ayant le pouvoir de se transformer en animal… quelque chose comme ça.

Malheureusement, ça n’avait rien à voir. L’animal en question était le chien d’une jeune femme qui vit dans une vieille cabane dans la forêt. Le personnage principal, un écrivain/poète/conférencier qui a des pensées incestueuses envers sa fille, et qui arbore une moustache atroce, rencontre cette femme tout en cherchant le chien blessé afin de l’abattre.

Il va donc se mettre à tromper sa femme avec elle, pour assouvir les pulsions qu’heureusement, il ne va pas assouvir sur sa propre fille. Mais tsé, il trompe sa femme avec une jeune femme qui vit dans la forêt et qui ne parle même pas sa langue. C’est un salaud.

Le film se termine en donnant l’impression que, dans le fond, la femme ne s’intéressait qu’à l’argent de notre pauvre ami moustachu… Quel dommage pour lui.

Le point le plus positif du film était les paysages de la forêt, très beaux et bien filmés.

Le film n’a pas de bande-annonce sur Youtube, mais j’ai trouvé cet extrait, dans lequel le père aux envies douteuses rêve qu’il embrasse sa fille, qui vous permet d’admirer la moustache atroce dont je vous ai parlé:

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s