Film d’écrivain en péril: 11-11-11

C’est le temps de parler d’un autre film d’écrivain en péril!

Hier soir, j’ai regardé le film 11-11-11, un film d’horreur paru en 2011. Frissons TV en donnait cette description: «Après la mort de sa femme et de son enfant, un auteur se rend à Barcelone pour voir son frère et son père mourant, et apprend que sa vie sera marquée par les évènements qui vont se produire le 11 novembre 2011.»

Wow, ça semble vraiment joyeux, n’est-ce pas? Tout le monde est mort ou mourant, et la vie du gars change à cause d’une série de 11. Voyons voir…

Joseph Crone est un auteur qui a perdu sa foi en Dieu le jour où sa femme et son fils sont morts dans un incendie. Il a aussi perdu son inspiration, et au lieu d’écrire un nouveau roman, il écrit son journal intime pour essayer de se remettre de la perte tragique de sa famille…

Après avoir survécu à un accident de voiture, qui s’est passé exactement à 11h11 (sa montre brisée en témoigne), il apprend que son père est mourant, et il saute donc dans un avion pour se rendre auprès de lui, à Barcelone.

Son frère Samuel, un pasteur en chaise roulante, vit avec leur père dans une maison un peu sinistre, où habite aussi Ana, leur femme de chambre. C’est assez évident que Joseph n’aime pas son frère ni son père, peut-être surtout parce qu’ils sont tous les deux pasteurs. D’ailleurs, personne ne se préoccupe vraiment du pauvre père mourant… Heureusement que l’ambulance est venue le chercher après sa mort.

Joseph est préoccupé par les apparitions répétées du chiffre 11 dans sa vie: il constate que plusieurs évènements se sont produits soit le 11 novembre, ou à 11h11, ou les deux. Ils se met à voir ces chiffres partout, et quand il cherche la signification de tout ça sur internet, il lit toutes sortes de textes occultes qui annoncent que des êtres d’un autre monde, appelés les êtres médians (ou los demonios selon Ana), tentent de contacter les gens sensibles au chiffre 11.

Moi, je pensais que quand on voyait par hasard les chiffres 11:11 en regardant l’heure, il fallait faire un voeu! Mais il semblerait que ce soit aussi relié à plein de prophéties obscures et de concepts de numérologie, ce qui explique peut-être pourquoi mes voeux ne se réalisent pas?

Devenant de plus en plus obsédé par toute cette histoire, Joseph passe près de la moitié du film à se dire qu’il devient fou et qu’il perd la raison, tout en répétant à son frère sceptique que s’il croit à un vieux monsieur barbu qui vit dans les nuages et à un homme qui marche sur l’eau, il devrait aussi croire à cette histoire d’êtres venus d’une autre dimension.

Sérieusement, il a dû répéter ça au moins 11 fois dans le film… Tu aurais mieux fait de juste rentrer chez vous et d’essayer d’écrire un autre roman à succès, Joseph.

À force d’être témoin de choses étranges et d’apparitions de petits demonios, qui ressemblent en fait à des sorcières-gobelins portant des robes noires à capuchon, il finit par croire que son frère est un nouveau prophète, qui sera sacrifié le 11 novembre 2011, à 11h11, afin de permettre au diable de régner sur terre. Et lui, son rôle, c’est de le protéger!

Il était dur à suivre un peu, mettons… Au début il pensait que les êtres médians étaient des anges qui avaient un message céleste pour lui, mais après leur avoir vu la face, il a changé d’idée.

On finit par à peu près comprendre, à la fin du film, qu’il y avait bien une conspiration surnaturelle entourant le 11:11… mais que les apparences sont trompeuses. 😈

La bonne nouvelle, dans tout ça, c’est que le journal intime de Joseph deviendra un best-seller… Le rêve de tout auteur! Ou pas.