Ourse Ardente et la création d’un livre

Voici mon premier blogue dans ma série de 4 blogues pour commencer l’année 2017 du bon pied!

Comme vous le savez peut-être, ça m’a pris environ 10 ans écrire mon premier roman, Le Parfum du Vent. Mais en 2016, j’ai écrit, révisé, illustré, conçu et publié un autre livre, et tout ça par mes propres moyens!

J'ai tendance à oublier, en regardant ce petit livre, qu'il a été créé en moins d'un an! Beaucoup de travail et de fierté.

J’ai tendance à oublier, en regardant ce petit livre, qu’il a été créé en moins d’un an! Beaucoup de travail et de fierté.

Le Parfum du Vent est important parce que c’était mon premier livre, mais Ourse Ardente et 15 autres histoires est aussi un livre important, pour plusieurs raisons. C’est le premier livre que j’ai publié par moi-même!

Au début, je voulais seulement faire un livre électronique… Mon idée était d’aider ma cousine à amasser des fonds pour la Société de recherche pour le cancer, en demandant aux gens de me donner une phrase de leur choix, et un peu d’argent pour sa levée de fonds. En échange, j’écrivais une histoire à partir de leur phrase, et je leur envoyais le livre électronique contenant toutes les histoires.

Puis, comme j’étais fière de mes histoires et de mon projet, je me suis dit que ça serait le fun de le développer un peu plus, et d’en faire un vrai livre. Même si j’ai adoré travailler avec Les carnets de Dame Plume pour la publication de mon premier roman, cette fois-ci, je voulais aller plus loin et découvrir ce qui se passait entre le moment où le livre est un fichier texte à l’ordinateur, et celui où il devient un vrai livre imprimé. Je voulais voir si moi, je pouvais être capable de créer un livre… si c’était compliqué, si j’allais aimer ça.

J’ai donc créé mon recueil d’histoires courtes avec le site Lulu… en suivant les instructions pour m’assurer que je faisais tout comme il faut. Ce n’était pas exactement facile, mais ce n’était pas compliqué non plus. J’ai bien aimé avoir le contrôle de cet aspect de la création de mon livre. Je pense qu’Ourse Ardente est un beau petit livre, et c’est grâce à moi!

Car oui, en plus d’écrire les histoires et de faire la mise en pages du livre, j’ai aussi peint une toile pour la page couverture, et j’ai fait une petite illustration pour chacune des 16 histoires du recueil. Je suis contente du résultat, et c’est certain que je veux continuer comme ça pour mes prochaines oeuvres.

Cette fois-ci, j'ai voulu procéder différemment en écrivant mes histoires directement à l'ordinateur... Mais j'ai bien sûr un cartable rempli de notes, de croquis et de dessins!

Cette fois-ci, j’ai voulu procéder différemment en écrivant mes histoires directement à l’ordinateur… Mais j’ai bien sûr un cartable rempli de notes, de croquis et de dessins!

Ce qui est cool aussi avec Lulu, c’est que le site me permet de vendre mon livre directement dans ma boutique Lulu, mais aussi sur Amazon et sur certains autres sites. Enfin, me permettrait de vendre mon livre… si quelqu’un voulait l’acheter! Je n’ai jamais vendu aucune copie sur ces sites-là*… C’est lucratif, la vie d’auteure inconnue!

Tellement lucratif, que pour un temps limité non défini, je me permets d’offrir Ourse Ardente gratuitement en version électronique. Profitez-en!

Ah oui... mais sachez qu'il n'y a pas d'illustrations dans la version électronique. Elles sont exclusives à la version imprimée!

Ah oui… mais sachez qu’il n’y a pas d’illustrations dans la version électronique. Elles sont exclusives à la version imprimée!

*Woah, attends un peu là! Par curiosité, je suis allée vérifier mes ventes sur Lulu… D’habitude, ça affiche toujours 0. Cette fois, Lulu m’indique que j’ai vendu 1 livre sur Amazon.com… une copie de ma BD Gontrand le Chevalier, vendue en «Région US»… et cette fabuleuse transaction inattendue me rapportera…. 11¢!

Je trouve ça fascinant, et vraiment très très drôle… Ça commence par 1! Bientôt, peut-être qu’Amazon me devra genre 55¢! :O

En 2016

En 2016, je vais publier des nouveaux livres.

C’est mon destin. C’est ma prédiction pour la nouvelle année. Si tout va bien, je devrais en publier 3. La première partie des aventures de Gontrand le Chevalier est presque terminée, et j’ai décidé, pour commencer l’année, de concentrer mes efforts pour terminer d’écrire les histoires courtes pour le recueil de mon projet Livrez au Suivant.

Je ne sais pas encore quel sera le titre de ce recueil… Je ne crois pas qu’il s’appellera Livrez au Suivant. Il faut que j’y réfléchisse. Quand j’aurai écrit toutes les histoires, j’ai l’intention de faire un dessin pour illustrer chacune d’elles.

Finalement, j’arriverai probablement à terminer d’écrire la suite de Le Parfum du Vent cette année. (Si vous êtes impatient de lire le tome 2, vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion pour recevoir par courriel un nouveau chapitre chaque mois!)

Chaque début de Janvier, on dirait que tout le monde, partout, parle de résolutions. Des idées de résolutions à prendre, des trucs pour respecter ses résolutions, des excuses pour ne pas en prendre parce qu’on n’a pas l’intention de les tenir de toute façon…

J’ai l’impression que ce mot-là ne veut plus dire grand chose. Je préfère dire que je me donne des objectifs à réaliser. Au moins 2 livres, peut-être 3. Des livres à publier, pas des livres à perdre.

En 2016, je veux continuer à écrire, à dessiner, à exprimer ce que je veux exprimer, à être l’artiste que je veux être. Je ne «gagne» pas ma vie avec mon écriture et mon art, et je ne la gagnerai peut-être jamais… Mais ce que je veux, c’est faire ce que j’aime, et ce que j’aime, c’est ce que j’ai fait en 2015, et ce que je vais continuer à faire en 2016: travailler sur mes différents projets, et essayer (souvent sans aucun résultat, malheureusement) de partager ces projets et de les faire découvrir à de nouvelles personnes.

En 2016, un de mes objectifs, c’est de mieux utiliser mon temps. Mes projets avancent lentement parce que je manque de temps… Alors je veux le réclamer, ce temps. Mieux le définir, mieux l’utiliser et mieux l’organiser.

Un moyen concret d’essayer d’y parvenir, c’est de me faire chaque soir, dans mon carnet de notes, une petite liste de choses que j’aimerais faire le lendemain. Comme ça, quand j’ai quelques minutes de libre, au lieu de me dire «Boooon…. je fais quoi, là?» je pourrai me dire «Ah oui c’est vrai, j’ai commencé une nouvelle histoire, il faudrait que je la continue!». C’est simple… et jusqu’à maintenant, c’est efficace.

Là, je vais pouvoir rayer «Écrire blogue 2016» de ma liste.

Mon bureau de travail témoigne peut-être d'un certain manque d'organisation. Peut-être. Un peu.

Mon bureau de travail témoigne peut-être d’un certain manque d’organisation. Peut-être. Un peu. C’est peut-être aussi surtout un manque d’espace.

Et vous, avez-vous des résolutions pour 2016? Des objectifs, des rêves, des intentions, des idées? Si oui, avez-vous pensé à des moyens de vous aider à vous rapprocher de vos buts?