12 vidéoclips qui ont changé ma vie

En ces temps où beaucoup d’entre nous ont besoin d’un peu plus de divertissement que d’habitude, je me demande, en tant qu’artiste et auteure, ce que je peux faire pour aider les gens qui restent confinés chez eux à se sentir moins seuls, à se changer les idées, à moins s’ennuyer, et, peut-être, à avoir un peu moins peur.

Bon, j’ai eu l’idée d’offrir un rabais de 20% sur plusieurs de mes livres jusqu’à ce que la pandémie soit officiellement terminée… Donc, si vous avez envie de découvrir mes livres, c’est un bon moment pour le faire.

Je veux, aussi, essayer de trouver des choses divertissantes, et gratuites, à partager dans mon blogue pendant les jours, et les semaines qui suivront.

Aujourd’hui, je vous présente 12 vidéoclips qui ont changé ma vie!

D’accord, ils n’ont pas changé ma vie d’une manière profonde et solennelle… Mais ils m’ont marquée, sont associés à une période de ma vie en particulier, ou m’ont simplement fait découvrir un nouvel artiste parce qu’ils ont su attirer mon attention.

J’en oublie sûrement quelques-uns qui sont importants… mais j’ai quand même réussi à en réunir 12!

1. Helena par My Chemical Romance

Parce que à peu près tout m’a marquée dans ce vidéoclip, surtout le bout où la fille sort de son cercueil pour danser dans l’allée.

 

2. All That I’ve Got par The Used

Parce que le concept et les visuels sont vraiment cool… et aussi, bien sûr, parce que le vieux monsieur a une double moustache géante.

 

3. I Write Sins Not Tragedies par Panic! At The Disco

Parce que le chanteur avait un côté très théâtral, et que c’est bizarre le monde avec des yeux dessinés sur leurs paupières.

 

4. Followed the Waves par Melissa Auf Der Maur

Parce qu’il y a un voilier pris dans une tempête, et aussi parce qu’elle dégage une attitude puissante et confiante, surtout quand elle lève le manche de sa bass dans les airs. C’est pas grave si elle le fait genre 1000 fois dans le clip.

 

5. Heart-Shaped Box par Nirvana

Parce que ça avait quelque chose de bizarre et de troublant la première fois que je l’ai vu… C’est comme un cauchemar super coloré.

 

6. La Plume par Louise Attaque

Parce que même si le genre de petit personnage bouchon est cute, je trouvais le type d’animation un peu effrayant… mais fascinant en même temps.

 

7. Dragula par Rob Zombie

Parce que le gros robot qui danse en arrière plan ne pouvait pas faire autrement que de devenir un de mes idoles.

 

8. House of Fire par Alice Cooper

Parce que c’est hilarant… et que ça me donne envie de lever mon poing dans les airs en me pitchant à travers les murs, les planchers et les fenêtres.

 

9. Métronome par O Linea

Parce que c’est le tout premier vidéoclip dans lequel j’ai fait de la figuration, et que ce fut une expérience mémorable.

 

10. Keelhauled par Alestorm

Parce que le concept de « pirate metal » était amusant et spécial, et que ça a ravivé mon intérêt pour les pirates et les voiliers.

 

11. Thrift Shop par Macklemore & Ryan Lewis

Parce que c’est facile pour moi de m’identifier à un gars qui se trouve riche parce qu’il magasine dans une friperie avec 20$ dans ses poches.

 

12. Rats par Ghost

Parce qu’en le voyant pour la première fois, je me suis dit «Kessé ça?» pour ensuite le regarder encore une fois. Et encore une autre. Et encore une autre…

 

Si vous avez apprécié ma liste, je vous invite à me partager, dans les commentaires, au moins un vidéoclip qui vous a marqués! 🙂

Code vestimentaire

Quand on est auteur, on n’a pas vraiment de code vestimentaire pour travailler. Je porte souvent un pyjama et une robe de chambre pour travailler sur mes histoires! Quand on est assis tout seul chez nous et qu’on écrit, on peut bien s’habiller comme on veut, n’est-ce pas?

Quand un auteur présente ses livres au public pendant un lancement, une séance de signature ou un salon du livre, il n’a pas vraiment de code vestimentaire non plus, à part celui de l’endroit où l’évènement a lieu, bien sûr!

Quand je présente mes livres aux gens, je porte souvent mon t-shirt «auteure inconnue». Sinon, j’essaie habituellement de porter des vêtements «qui ont de l’allure», c’est-à-dire, pas des t-shirts comme celui-là:

J’adore ce t-shirt!

Peut-être que mon but est de ne pas faire fuir les gens…? Pourtant, peu importe de quelle manière je m’habille, je remarque souvent que les passants semblent plus enclins à s’attarder à regarder les livres sur ma table quand je ne suis pas présente derrière la table en question. Logiquement, donc, même si je suis habillée avec une grosse face d’Alice Cooper, ça ne devrait pas changer grand-chose, n’est-ce pas?

Je commence à me dire que plutôt que d’essayer de porter des vêtements plus «neutres» quand je participe à des évènements pour promouvoir mes livres, je devrais juste m’habiller comme je m’habille quand je suis chez nous (et que je ne suis pas en pyjama!)… Il me semble que ça permettrait aux lecteurs potentiels d’avoir une meilleure idée de qui je suis, ou en tout cas, de la musique que j’écoute. Peut-être que quelqu’un pourrait le trouver cool, mon t-shirt d’Alice Cooper, et que ça lui donnerait envie de s’arrêter à ma table pour me parler.

Et puis, si un passant décide de ne pas acheter mes livres juste parce qu’il n’aime pas le t-shirt que je porte, il n’aimerait peut-être pas mes livres de toute façon. Peut-être, aussi, que je n’ai pas envie d’être lue par des gens qui jugent les autres uniquement selon ce qu’ils portent.

Dans la même suite d’idées, j’ai décidé de faire quelques changements à mon site internet. J’ai redessiné la bande qui se trouve en haut de mon site, parce que je ne l’aimais plus, et aussi, j’ai ajouté du noir tout le tour de la page.

Mon ancien site internet était tout noir, avec les textes écrits en jaune doré. Quand j’ai dû faire mon nouveau site avec Wix, j’ai décidé de le changer pour un design blanc, avec les textes en noir. Je me disais peut-être, inconsciemment, que mon site tout en noir pourrait faire «peur» aux gens… C’est ridicule, je sais… mais on ne sait jamais, avec les gens, de nos jours!

Finalement, je me suis habituée aux textes noir sur blanc, qui sont selon moi plus lisibles qu’avant, mais j’ai remis le fond du site en noir, parce que je trouve que ça me ressemble beaucoup plus comme ça.

Tant pis pour le code vestimentaire qui existe juste dans ma tête!