Le futur de Gontrand le Chevalier

J’ai souvent parlé de Gontrand le Chevalier dans mon blogue, et ceux qui suivent mon blogue avec attention le connaissent déjà. Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas du tout, ou pas beaucoup, sachez que Gontrand le Chevalier est un personnage de bande dessinée que j’ai inventé quand j’étais en secondaire 5.

Gontrand est un chevalier mystérieux… Ce n’est pas un humain dans une armure, c’est juste une armure. Ce n’est pas précisé nulle part dans la bande dessinée, mais c’est un petit secret que je vous révèle ici. Gontrand vit dans un monde médiéval imaginaire, plutôt absurde et coloré. Même si c’est un humble héros plein de bonnes intentions, il n’est pas exactement héroïque…

Gontrand lors de l'une de ses premières apparitions, en 2007.

Gontrand lors de l’une de ses premières apparitions, en 2007.

Sa première aventure a été racontée en noir et blanc, dans de minuscules cases dans mon agenda scolaire, sur l’heure du midi, pas pendant les cours, évidemment. (Ici, j’aimerais vous montrer un exemple de cette première histoire, mais je n’ai pas mon vieil agenda sous la main pour le moment… Ça ira à une autre fois.)

C’est longtemps après mon secondaire, en 2007, que j’ai eu l’idée de reprendre l’histoire de Gontrand et de la développer, d’en faire un «vrai» projet de bande dessinée. Je ne savais pas trop où je m’en allais, mais grâce à des crayons feutres noirs et à des notions de Photoshop acquis au Cégep, je me suis lancée dans la création de la première aventure de Gontrand le Chevalier, intitulée Il Faut Sauver la Princesse Gisèle.

J’ai aussi créé un site internet pour partager les aventures de Gontrand avec d’autres personnes. Dans le temps, je lui avais fait une page MySpace… Maintenant, Gontrand est sur Facebook.

J’aime organiser des concours pour faire participer les gens à l’univers de Gontrand de différentes façons, et pour leur donner la chance d’apparaître dans la bande dessinée, ou de gagner des prix. Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de monde qui participe à mes différents concours… En fait, de manière générale, il n’y a pas beaucoup de monde qui s’intéresse aux aventures de Gontrand. Peut-être, entre autres raisons, parce que ça m’a pris une éternité à compléter la première histoire, et parce que Facebook ne montre mes publications qu’à un tout petit nombre des gens qui ont aimé la page de Gontrand.

Quoi qu’il en soit, après des années de travail, j’ai enfin terminé ce qui deviendra le tout premier album des aventures de Gontrand! La dernière page est presque terminée, et devrait se retrouver sur Facebook et sur le site de Gontrand dans les prochains jours. Hourraa!!

Depuis le début, je me dis que quand j’aurai complété l’histoire, je veux la publier dans un vrai album de BD, et pas seulement en ligne. Il y a aussi quelques personnes qui m’ont dit que je devrais publier ça, et me faire de l’argent.

Seulement, voilà… Je sais que Gontrand le Chevalier, malgré tout mon travail, n’est pas une «vraie» bande dessinée. Je ne pourrais pas vraiment expliquer pourquoi… Je sais juste que ce n’est pas le cas.

Je ne suis pas une bédéiste professionnelle, et je ne le serai jamais. Ça n’a jamais été mon but. J’ai grandi avec Astérix et Obélix, Iznogoud, Tintin, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, Spirou et Fantasio, et quelques autres, mais je ne suis pas vraiment au courant de ce qui se passe dans le monde de la bande dessinée aujourd’hui, que ce soit au Québec ou ailleurs. Je n’ai pas vraiment le temps: j’essaie d’écrire des livres, et j’ai une immense pile de livres à lire, et je travaille sur les aventures de Gontrand le Chevalier…

Mais même si Gontrand le Chevalier n’est pas une bande dessinée professionnelle, c’est une bande dessinée quand même. C’est MA bande dessinée, faite à ma manière. Je sais qu’elle est loin d’être parfaite, et je sais aussi que c’est ce qui la rend unique.

Donc, puisque la première aventure est terminée, j’ai bien l’intention d’en faire un album, un vrai album, ne serait-ce que pour ma propre satisfaction, et pour le plaisir des quelques fans de Gontrand qui suivent ses aventures depuis le début et qui attendent toujours la prochaine page avec impatience.

Pour mon premier roman, j’ai choisi de publier à compte d’auteure avec Les carnets de Dame Plume. Pour Gontrand le Chevalier, je suis tentée de publier à compte d’auteure avec moi-même, probablement par le biais d’un site internet qui permet de créer son livre, et de le vendre en ligne ou d’en faire imprimer de petites quantités à la fois. Je n’ai pas encore cherché la meilleure option, mais je crois que c’est ce que je vais faire. Être responsable de tout, de la page couverture, de la mise en page et de l’apparence finale de ma bande dessinée, ça me tente, et je trouve que ça fait du sens avec ce projet-là.

Il me reste donc encore du travail à faire avant de pouvoir dire que le premier album des aventures de Gontrand le Chevalier est terminé, et qu’il est prêt à être acheté par ceux que ça intéresse. C’est un projet que je trouve amusant, et je sais que je vais être fière de moi quand je vais enfin tenir dans mes mains ma bande dessinée, ma bande dessinée parfaitement imparfaite, que j’ai créée moi-même, tout seule comme une grande, du début à la fin!

Oh, et ne vous inquiétez pas… Il y aura un deuxième album des aventures de Gontrand. L’aventure ne s’arrêtera pas là pour cet humble chevalier!

Si vous voulez rester au courant des prochaines nouvelles concernant ce projet, vous pouvez suivre Gontrand le Chevalier sur Facebook, mais c’est encore mieux de s’inscrire à sa liste de diffusion, en cliquant ici.