Le Goût de l’Eau 1 an plus tard

Aujourd’hui, ça fait exactement 1 an que j’ai lancé mon roman «Le Goût de l’Eau»! Le temps passe vite, hein?

Je suis toujours fière de ce deuxième et dernier roman de dragon, et je trouve qu’il a apporté une belle fin à cette histoire-là.

Ça m’avait pris beaucoup moins de temps à l’écrire que le tome 1, «Le Parfum du Vent»… Environ 2 ans, comparé à environ 10 ans! Il y a de quoi être fière, et j’espère que la prochaine fois que je me lancerai dans l’écriture d’un nouveau roman (en 2019, très certainement!) je réussirai aussi à l’écrire en moins d’une décennie! Tant qu’il est prêt avant mon livre de Sechora qui est «prévu» pour 2024, ça devrait être pas pire…

Combien de copies de mon roman ont été vendues, depuis son lancement il y a 1 an?

Je viens de calculer les ventes notées dans mon livret, et ça me donne un grand total de 46 copies vendues en 1 an.

46?? C’est donc ben ridicule!

En comparaison, j’ai noté dans mon blogue, 2 ans après la sortie du tome 1, que j’en avais vendu 187 copies.

187 copies en 2 ans, comparé à 46 copies en 1 an pour le tome 2.

Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui ont lu le tome 1 qui ne liront jamais le tome 2, et donc, qui ne sauront jamais la suite. Je pense qu’il y a beaucoup de gens, en fait, qui ont acheté le tome 1 et qui ne l’ont jamais lu. Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui s’en foutent. Je pense souvent ça, par rapport à ma fabuleuse carrière d’auteure inconnue.

Je suppose qu’un premier roman, ça se vend toujours plus que les autres, parce que tsé, c’est le premier! C’est spécial.

Un deuxième roman, ou un troisième, ou un quatrième… qui ça intéresse?

Pas grave. Je continue d’écrire pareil.

Et je continue de célébrer l’anniversaire de 1 an de mon roman, même si j’aurais peut-être dû ne jamais calculer le nombre de copies vendues, et juste imaginer que c’était un peu moins pathétique que ça!

Voici une photo souvenir du jour du lancement, dans le temps où j’étais jeune, innocente et pleine d’espoir!

Advertisements

J’ai des réponses!

Trois personnes ont osé me poser une ou plusieurs questions dans mon dernier blogue!

Comme je pense bien que je n’aurai pas d’autres questions, je vais répondre à celles que j’ai reçues pour ne pas faire attendre leurs propriétaires.

1. Question de Michelle Bouchard: T’arrive-t-il de trouver ton inspiration dans tes rêves?

Hum, non… Je pense que ça ne m’est jamais arrivé. Je ne me souviens pas souvent de mes rêves, et quand je m’en souviens, ils sont bizarres, mais pas vraiment inspirants.

2. Question de Laurianne Audet: Quelle est la première blague qui te vient à l’esprit si quelqu’un te demande de raconter une blague?

Je dirais quelque chose de poche, genre «C’t’une fois un gars qui voulait rentrer dans la police, la police s’est tassée pis l’gars est rentré dans l’mur!»… Me demander de raconter une blague n’est pas une bonne idée.

3. Question de Laurianne Audet: As-tu un livre que tu relis régulièrement? Si oui, pourquoi ce livre là?

C’est rare que je relis des livres, j’en ai toujours des nouveaux à lire donc j’ai pas le temps de relire ceux que j’ai déjà lus, tsé! Je pense que les seuls livres que j’ai lus plusieurs fois dans ma vie, c’est les collections de bande dessinées de ma mère, les Astérix, surtout.

Là j’ai commencé à relire les Tintin ça fait quelques années, mais comme j’aime moins Tintin qu’Astérix, on dirait que je ne me souviens jamais de continuer à lire ma BD en cours…

4. Question de Laurianne Audet: Est-ce qu’il t’arrive de prendre un de tes livres et d’en relire des passages ou de le relire au complet?

Ça arrive des fois, surtout dans le but de vérifier quelque chose. Et chaque fois je me dis «Mais wow, quel livre fantastique, pourquoi n’est-ce pas un best-seller??» :O…

Et bien sûr, quand j’ai révisé Le Goût de l’Eau, j’ai aussi complètement relu et révisé Le Parfum du Vent pour en préparer une nouvelle version.

5. Question de Marie-Noëlle Audet: Y a-t-il un livre (ou plusieurs) que tu as lu et qui t’a particulièrement marqué?

Euh… Peut-être la trilogie du Seigneur des Anneaux… Je dirais que le fait d’avoir un aperçu de l’univers super complexe et détaillé créé par Tolkien pour ses histoires, c’est inspirant, et comme un peu trop intense aussi.

Sinon il y a bien sûr les fameux livres dont vous êtes le héros, qui sont responsables de ma quête éternelle d’écrire l’histoire de Sechora… Une histoire avec des héros plus complexes que la plupart de ces livres-là, mais qui se déroule dans un monde beaucoup plus simple que la Terre du Milieu!

6. Si tu pouvais partager un repas avec un de tes personnages, lequel choisirais-tu et que mangeriez-vous?

Pas facile… Je suis habituée de manger toute seule chez nous, en lisant, donc soudainement avoir un de mes personnages assis en face de moi serait trop bizarre. Peut-être genre Damien, juste parce que je sais qu’il ne mange pas, et qu’il ne me parlerait pas non plus donc je pourrais enjoyer mes ramen ou mon Kraft dinner en paix? Quoi que ça serait comme un peu intimidant…

7. Dans un duel opposant Regor et Raymonde (tous deux au sommet de leur force), qui gagnerait?

Je pense que Raymonde gagnerait, peut-être juste parce que vu qu’elle vient d’un univers de bande dessinée, sa magie peut être comme plus ridicule et exagérée que celle de Regor, et donc sûrement plus destructrice aussi!

Merci à mes questionneuses pour vos questions intéressantes et amusantes!

Saviez-vous que regarder par la fenêtre était inspirant, mais aussi une perte de temps quand on essaie d’écrire? Depuis que je travaille sur mes histoires dans mon bureau avec une fenêtre qui donne sur le stationnement et mon bac de compost, je perds beaucoup moins de temps à admirer de beaux paysages comme celui-ci!

Avez-vous des questions?

Ça fait un petit bout de temps que je n’ai pas eu d’inspiration pour écrire dans mon blogue… J’ai réglé le problème de mes sites internet (bon, il me reste encore à vérifier les versions mobiles de mes sites, mais comme je ne vais jamais sur internet avec un appareil mobile, ce n’est pas vraiment une priorité pour moi!) et je suis bien contente du résultat. Je continue à travailler sur ma bande dessinée, et à écrire mon histoire de Sechora, et à travailler sur un projet secret qui ne sera révélé que l’année prochaine…

Je me suis demandée ce que je pourrais faire pour mettre un peu d’animation dans mon blogue, et j’ai trouvé quelque chose qui, en fait, dépend surtout de vous, chers lecteurs et chères lectrices!

Je vous donne la chance de me poser des questions, et j’y répondrai dans mon prochain blogue!

Qu’avez-vous toujours voulu demander à une auteure? Vous intéressez-vous à la démarche d’une artiste? Voulez-vous savoir si mon poisson Cardi va bien, ou encore s’il y a plus d’araignées ou de mouches à fruit chez nous ces temps-ci? C’est l’occasion idéale!

Posez-moi vos questions pertinentes ou plus ou moins pertinentes dans la section des commentaires ci-dessous, et peut-être que vous pourrez bientôt lire les réponses à tous ces questionnements bientôt, dans mon blogue…

Allez-y!

Le moment est bien choisi pour vous montrer cette photo de moi et de mon canon préféré, prise dans le Vieux-Québec. N’est-ce pas?

Venez tourner la roulette!

La vente trottoir s’en vient très très bientôt, et si je ne sais pas encore dans quel coin de la rue Notre-Dame mon kiosque va être situé (Mise à jour: mon bel abri de jardin gris sera installé devant le magasin Décoration Beaumar, au 225 Notre-Dame Est), je peux au moins vous confirmer que j’ai reçu ce matin une boîte contenant une trentaine de livres à colorier de Gontrand le Chevalier, et quelques exemplaires de mes autres livres, pour être sûre de ne pas en manquer! Hourra!

Il me reste seulement quelques petites choses à préparer, et je serai PRÊTE! Ça se passe les 16 et 17 Août au centre-ville de Victoriaville. Je vais partager mon kiosque avec l’auteur Samuel Sénéchal, et on espère passer 2 belles journées à rencontrer tous nos fans en délire.

Pour célébrer cette belle occasion, j’offrirai des bonbons gratuits à tous ceux et celles qui auront le courage ou l’audace de s’approcher de ma table, dans l’espoir qu’ils vont au moins regarder un peu mes livres, et surtout mon tout nouveau livre à colorier, pendant qu’ils savourent leur bonbon.

Je vais aussi avoir ce bel objet avec moi:

Roulette

Un signet? Une affiche? Un rabais de 2$? Un livre gratuit? Il faut faire tourner la flèche pour le savoir!

C’est une roulette qui peut vous faire gagner des prix fabuleux! Pour avoir le droit de tourner la flèche, il faudra juste me donner votre nom et votre adresse courriel pour vous inscrire à ma liste de diffusion.

Ah oui, j’ai aussi un nouveau site internet, enfin! Il reste encore quelques trucs à régler, mais vous pouvez déjà visiter ce nouveau site ici: https://myriamplante.wixsite.com/artetmots

 

 

Des attentes à colorier

Les 16 et 17 Août prochains, je vais avoir un magnifique kiosque à la vente trottoir du centre-ville de Victoriaville!

Pour l’occasion, j’aimerais être capable de lancer mon livre à colorier de Gontrand le Chevalier sur lequel je travaille depuis le début de l’année. Il me reste encore pas mal de travail à faire, mais je crois que c’est possible!

Quand j’ai commencé à travailler sur ce projet-là, je ne pensais pas que ça serait aussi long. C’est long, mais c’est amusant, et ça fait changement! Même si mon livre à colorier est un projet très lié à ma bande dessinée, le fait de créer les images du livre est quand même très différent de préparer une nouvelle page des aventures de Gontrand.

Quelles couleurs utiliseriez-vous pour colorier Glorian le Ménestrel?

J’aimerais que les gens qui aiment déjà ma bande dessinée aiment aussi mon livre à colorier, et s’amusent à découvrir mes dessins, autant que je me suis amusée à les dessiner. J’aimerais qu’ils essaient d’en colorier quelques images, même s’ils n’aiment pas vraiment colorier. J’aimerais attirer l’attention de gens qui ne connaissent pas ma bande dessinée, et leur donner envie de la découvrir. J’aimerais que les gens qui ont colorié des images les partagent avec moi, en m’envoyant des photos par courriel, ou en les publiant sur la page Facebook de Gontrand. J’aimerais voir mes dessins mis en couleurs par d’autres personnes, pour faire changement!

Je suis habituée à ce que mes attentes soient déçues par rapport à mes livres, et à mes oeuvres en général, quand je les laisser aller et faire leur chemin dans le vaste monde. Organiser le lancement de mon livre à colorier pendant la vente trottoir pourra peut-être changer quelque chose à ça…

Mais pour ça, il faut que je le finisse à temps!

Enfin un nouveau chapitre!

Le 18 Juin, j’ai enfin fini d’écrire le Chapitre 12 de mon histoire de Sechora.

Finir d’écrire un chapitre, c’est toujours le fun comme accomplissement! Dans ce cas-là, par contre, la fin du chapitre était plus comme la ligne d’arrivée d’un marathon que j’avais vraiment trop hâte d’atteindre, parce que j’étais vraiment fatiguée de ce chapitre trop long à écrire qui s’est éternisé pendant plus de 6 mois!

Ne vous inquiétez pas, le Chapitre 12 devrait être beaucoup moins long à lire qu’il l’a été à écrire…

J’ai donc enfin pu commencer un nouveau chapitre, après avoir remis un peu d’ordre dans les petites fiches sur mon affiche verte. J’ai aussi pris avantage de mon tableau pour faire une sorte de plan plus ou moins détaillé de ce qui est supposé se passer dans ce nouveau chapitre.

Ça, c’est ce qui devrait se passer, en gros.

Le Chapitre 12 s’appelait Le Récit de l’Origine, et le Chapitre 13 s’appelle La lumière noire. Il ne s’agit hélas pas d’une «blacklight», mais bien de quelque chose de magique que vous découvrirez en lisant mon livre, genre dans 6 ou 7 ans.

Parce que oui, selon mes calculs, il devrait me rester environ 12 chapitres à écrire avant la fin de cette histoire, et si ça me prend toujours 6 mois par chapitre, je devrais en compléter 2 par année, et donc, si tout va bien, si tout va bien, ce merveilleux livre dont vous êtes le héros devrait être fini dans 6 ans, c’est-à-dire, dans les environs de 2024, si la Terre existe encore dans ce futur à la fois proche et éloigné.

Non, je ne vais pas commencer à prendre les précommandes tout de suite.

Je n’ai pas le syndrome de la page blanche! Au contraire, commencer un nouveau chapitre, une nouvelle étape, je trouve ça inspirant et encourageant.

Quelle est la première chose que vous faites après avoir fini de lire un livre?

 

Si vous faites partie des gens qui aiment partager leurs commentaires sur internet, bravo! D’ailleurs, vous pouvez me laisser savoir ce que vous pensez de mes livres dans la section Critiques de mon blogue… Ça serait vraiment très gentil!