Mon nouveau bébé a 1 mois

Aujourd’hui, mon nouveau bébé a officiellement 1 mois!

Ça fait un mois que j’ai lancé «Le Goût de l’Eau»… Un mois plus tard, je sais que les personnes qui ont lu mon roman l’ont bien aimé, et semblent même dire que le tome 2 de mon histoire de dragon est encore meilleur que le tome 1! C’est une bonne chose, n’est-ce pas? C’est aussi assez encourageant, puisque j’ai tout révisé et corrigé mon nouveau roman moi-même! Je suppose que ça veut dire que je m’en sors bien, et que je peux continuer à faire ça, vu que ça n’affecte pas négativement la qualité de mes histoires…

Si vous n’avez pas lu «Le Goût de l’Eau», vous pouvez consulter quelques critiques de mes fidèles lectrices ici: Critiques du roman Le Goût de l’Eau. Si vous avez lu mon roman, vous pouvez aller lire les commentaires, et ajouter le vôtre! C’est toujours très apprécié.

Est-ce que ça a changé ma vie, d’avoir publié et lancé un nouveau roman? Bah non, pas vraiment… C’est presque plate, à quel point on travaille là-dessus pendant des mois, pendant des années, et en fin de compte, ça ne change pas grand-chose à quoi que ce soit.

Je dirais que le plus important, ce qui change vraiment quelque chose, c’est le processus de l’écrire… Tenir son roman dans ses mains, et être fière de l’avoir écrit et de l’avoir publié, c’est merveilleux, mais le plus le fun, c’est l’écrire! C’est développer des idées, les transformer en mots et en phrases… Apprendre à mieux connaître ses personnages… Voir des scènes de son histoire se dérouler dans sa tête… Faire des efforts… Voir les pages s’accumuler…

Un mois plus tard, j’ai fait un petit changement dans le décor chaotique de ma chambre: j’ai fabriqué un deuxième cadre pour que la toile «Le Goût de l’Eau» puisse enfin rejoindre la toile «Le Parfum du Vent» sur mon mur!

Mes deux toiles enfin réunies! Elles sont en compagnie d’«Ourse Ardente», et de Jack Sparrow…

Et maintenant, j’ai un peu plus de temps pour mes autres projets…

Advertisements

Critiques du roman Le Goût de l’Eau

Si vous avez lu mon roman, «Le Goût de l’Eau», je vous invite à me faire part de vos commentaires ici.

Que vous désiriez simplement laisser un petit message pour me faire savoir votre opinion du livre, ou que vous désiriez écrire une critique plus détaillée qui pourrait donner envie à un lecteur potentiel de le lire (ou de ne pas le lire!), vous pouvez ajouter votre commentaire sur cette page, dans l’encadré «Laisser un commentaire».

Si vous n’avez pas de copie du roman, mais aimeriez en avoir une, vous pouvez vous en procurer une ici: http://myriamplante.com/dragon2.htm

Merci de vos commentaires!

La vie d’une auteure (in)connue

Aah, je peux enfin me reposer! J’ai été un peu pas mal occupée ces derniers temps…

Le 15 Octobre, c’était le 2e Salon à compte d’auteure de Gatineau. Malheureusement, il y avait beaucoup plus d’auteurs que de lecteurs dans la salle… Les gens n’étaient pas au rendez-vous, et j’ai vendu 2 livres.

J’étais un peu découragée, et j’espérais qu’il y aurait plus de monde que ça au 1er Salon littéraire du Québec à Victoriaville les 21 et 22 Octobre…

Eh oui, il y a eu plus de monde! L’achalandage n’était pas à la hauteur des attentes des organisateurs et de la plupart des auteurs, je crois bien, mais moi, en comparant avec l’achalandage, ou plutôt le manque d’achalandage de Gatineau, j’étais bien contente.

C’est toujours le fun de revoir des auteurs que j’ai déjà rencontrés dans d’autres événements, et d’échanger quelques mots… ou plusieurs mots. Je me sens à ma place dans ces Salons-là. Même si ça a l’air que je suis pourrie pour intéresser les lecteurs potentiels… Quand même, ça fait du bien de passer du temps entourée de gens qui ont des choses en commun avec moi: des histoires à raconter, des idées plein la tête, une passion pour l’écriture, de l’espoir de rejoindre les gens avec leurs oeuvres, et dans plusieurs cas, le désir de rester indépendants, loin des « vraies » maisons d’édition.

Pour mon lancement, je me suis déguisée en auteure connue. Quel costume incroyable et astucieux!

Je suis contente de mon dernier Salon. C’était un bel événement, les organisateurs ont travaillé fort, et ça paraissait. Je suis contente d’avoir eu mes deux cousines avec moi, et d’avoir pu leur montrer comment ça se passe un Salon du livre.

Ah oui, c’était mon lancement pour «Le Goût de l’Eau», aussi! Je n’avais pas beaucoup d’attentes… Je n’étais pas vraiment stressée non plus; j’avais surtout hâte que ça soit fini, vu que j’ai passé des mois à travailler sur la publication de mon livre et à me préparer pour le lancement… Il fallait que ça se fasse, j’étais prête!

Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait beaucoup de monde… Et en effet, il n’y a pas eu tant de monde que ça. Mais tsé, dans le fond… Ça peut être facile de se dire «Il n’y avait presque personne, juste du monde de ma famille, des voisins, des amis»… Mais au fond, ce n’est pas «juste ça»! C’est tellement cool! Des gens que je connais, certains que je connais beaucoup, d’autres que je connais moins, se sont déplacés pour ME voir, pour ME soutenir, pour assister à MON lancement, au dévoilement officiel de MON livre. Des gens qui étaient contents d’être là, qui ont souri, qui ont ri, qui ont pris des photos, qui ont acheté une copie de mon livre, ou qui l’ont contemplé, au moins. Des gens pour qui c’était important d’être là. Des gens qui sont fiers de connaître une auteure inconnue. Des gens qui trouvent ça inspirant de me voir réaliser mes rêves. Des gens qui m’ont félicitée, qui m’ont écrit des messages super gentils dans ma pochette-souvenir. Des gens qui m’ont donné des petits cadeaux.

Je suis touchée par les petits mots vraiment gentils que les gens présents à mon lancement ont laissé dans ma pochette-souvenir. Merci!

Merci à tous ceux qui sont venus me voir. Bien sûr, mon but reste d’écrire tellement de livres que je ne pourrai pas faire autrement que de dominer le monde (puisque mes livres l’auront envahi et seront partout), mais tout ça, ça commence avec vous.

Bon… Maintenant que j’ai dû socialiser avec plein de monde, ce qui n’est pas vraiment dans ma nature, je retourne au fond de mon antre pour travailler sur de nouvelles histoires.

Pourquoi précommander?

Les précommandes sont ouvertes! Les précommandes sont ouvertes!

Si vous attendez impatiemment le moment où vous pourrez précommander votre copie de mon roman «Le Goût de l’Eau», votre impatience est maintenant récompensée!

Vous pouvez précommander mon roman en cliquant ici. Vous pouvez aussi acheter des signets que j’ai fabriqués moi-même, des affiches, et plein d’autres belles choses…

Mais pourquoi précommander?

Eh bien, c’est tout simple: vos précommandes m’aideront à payer les frais d’impression de mon roman. En tant qu’auteure indépendante, je suis responsable de tout: écrire le roman, illustrer la page couverture du roman, corriger le roman, faire la mise en page du roman, et faire imprimer le roman pour pouvoir enfin vendre le roman. Faire imprimer le roman en plusieurs copies coûte de l’argent, et en tant qu’auteure indépendante et travailleuse autonome, je suis loin d’être riche. Et voilà!

Si vous ne précommandez pas de copie, vous pourrez quand même acheter mon roman plus tard, ne vous inquiétez pas. Mais si vous souhaitez m’aider, précommandez votre copie avant le 12 Octobre!

Ceux qui viendront à mon lancement, ou que je connais personnellement, pourront même économiser les frais de livraison… Une véritable aubaine!

J’ai hâte que vous puissiez lire la suite et la fin de l’histoire de mon dragon!

Je vous présente le fabuleux chauffe-eau des précommandes!

Voici le chauffe-eau des précommandes, que je mettrai à jour chaque fois que je recevrai une nouvelle précommande… Pour l’instant, le niveau d’eau à l’intérieur a monté grâce aux commandes de t-shirts et d’autres articles dans ma Boutique Spreadshirt.

Pourquoi un chauffe-eau? Eh bien… C’est parce que j’aime tellement beaucoup les chauffe-eaux, que je ne pouvais pas faire autrement. Et puis, ça convient mieux au thème de mon roman qu’un thermomètre qui indique le niveau d’argent amassé, non?

Ça avance et ça recule

Maintenant que mon 2e nouveau chauffe-eau semble bien fonctionner (je touche du bois), je peux me concentrer pleinement à mes démarches de révision pour publier mon roman Le Goût de l’Eau, qui sera lancé le 22 Octobre prochain pendant le Salon littéraire du Québec à Victoriaville.

La grande révision de mon roman avance très bien… Elle devrait être terminée d’ici la fin du mois! Après ça, je vais être rendue à faire la mise en page du roman, en version numérique et en version imprimée… je devrai aussi travailler sur quelques autres petites choses.

Mais pourquoi est-ce que le titre de ce blogue est «Ça avance et ça recule»? C’est que j’ai fait un petit retour dans le temps… Tant qu’à me préparer pour la publication de la suite de mon roman Le Parfum du Vent, j’ai décidé que je pourrais aussi le réviser.

Voici l’endos du sympathique cahier Canada jaune qui me sert de manuel de correction et de révision de mes deux livres de dragon!

Mon premier livre avait été publié grâce à la maison d’édition Les carnets de Dame Plume. J’ai beaucoup aimé travailler avec eux, mais maintenant, j’ai décidé de tout faire par moi-même… Je vais donc publier une deuxième édition de mon roman, avec quelques petites corrections et quelques petits changements… Si vous avez lu Le Parfum du Vent, ne vous inquiétez pas! Il n’y aura pas de changements dans l’histoire, et vous n’avez absolument pas besoin de vous procurer une copie de la deuxième édition du roman.

Un des changements que j’ai apporté, par exemple, c’est que des parties du dialogue du dragon étaient en italiques, et je n’aimais pas ça, et surtout, je ne voulais pas utiliser l’italique dans Le Goût de l’Eau. Ce n’est qu’un petit changement pour assurer une meilleure cohérence entre mes deux oeuvres. La cohérence, c’est important!

Le fait de préparer une deuxième version du Parfum du Vent me permettra aussi de vendre mon livre en ligne, entre autres sur Amazon… Je ne m’attends pas à réaliser des ventes formidables, mais au moins, mes deux livres de dragon seront disponibles en ligne, en version numérique et en version papier. J’aurais au moins fait de mon mieux pour les rendre disponibles…

Donc, tout avance bien, lentement mais sûrement, mais peut-être pas aussi lentement que je m’y attendais… Je vais donc bientôt publier un nouveau livre, mais aussi, une nouvelle version de mon premier livre! Hourra!

En fin de semaine, j’ai fait une petite séance photo avec ma cousine Marie-Noëlle. Une des photos qu’on a prises se retrouvera à l’endos de mon nouveau livre… Mais ce ne sera pas celle-là!

Ça commence à goûter l’eau

Aujourd’hui est un grand jour! J’ai enfin terminé de peindre la toile qui deviendra l’image de page couverture de mon roman Le Goût de l’Eau! Hourra!

Je l’ai commencée le 9 Mars 2017, et je viens de la terminer! C’est une autre étape de franchie dans le processus de publication de mon livre, qui présentera la suite et la fin de l’histoire commencée dans Le Parfum du Vent.

La voici!

«Mais quand pourrai-je donc lire ce fameux livre?» vous demandez-vous peut-être… Eh bien, votre rêve devrait se concrétiser au mois d’Octobre. Pourquoi? Parce que les 21 et 22 Octobre, le Salon littéraire du Québec tiendra sa toute première édition à Victoriaville, et comme c’est ma ville, je me suis dit que l’occasion serait parfaite pour lancer mon roman.

Je me suis aussi demandée, en paniquant un peu, si je pouvais vraiment réussir à terminer mon livre pour qu’il soit prêt à temps pour le Salon… Après tout, ça fait déjà quelques mois que j’ai fini de l’écrire, mais à part pour ma toile, les choses n’ont pas avancé beaucoup… Je m’étais fait un plan des étapes à suivre pour corriger, réviser et créer mon livre, et je me disais que j’allais faire tout ça, oui, à un moment donné… bientôt… entre autres choses.

J’ai réfléchi, et je me suis dit que le fait d’avoir une date précise, un «deadline», ça devrait en fait m’aider à mieux structurer mon plan d’action. J’aimerais vraiment lancer mon livre lors du Salon littéraire à Victo, et je pense que ce n’est pas impossible de le faire.

J’ai précisé mon plan d’action, en le divisant pour avoir quelques étapes à compléter à chaque mois d’ici au mois d’Octobre, et je pense pouvoir y arriver.

Ne désespérez pas, Le Goût de l’Eau s’en vient!

J’y travaille…

Le Parfum du Vent et Le Goût de L’Eau, enfin réunis… en images, pour le moment!