Collectionnez-les tous!

Qu’y a-t-il de plus amusant que de coller des aimants sur son frigidaire?

Bon, d’accord, plein de choses… Mais là n’est pas la question!

Aujourd’hui, j’ai reçu les nouveaux aimants que j’ai commandés sur Vistaprint! Je les ai commandés avant hier, le service a vraiment été rapide…

Si vous avez déjà visité ma table pendant un salon du livre, vous avez peut-être remarqué que j’offrais des aimants qui montrent les toiles que j’ai peintes pour chacun de mes livres… L’exception c’est Gontrand le Chevalier, car ce n’est pas une peinture, et que j’avais commandé ces aimants bien avant que le premier album des aventures de Gontrand soit prêt…

J’ai donc maintenant des aimants pour mon roman Le Goût de l’Eau! Eh oui!

Voici ma collection d’aimants pour le frigo, créés par une grande artiste!

Avez-vous déjà un ou plusieurs de mes aimants? Si vous voulez ajouter Le Goût de l’Eau à votre collection, vous pourrez en avoir un dans les prochains salons du livres auxquels je participerai!

Advertisements

La fin d’un Chapitre pour Gontrand le Chevalier

Voici enfin mon  deuxième blogue dans ma série de 4 blogues pour commencer l’année 2017 du bon pied!

En 2016, j’ai enfin terminé la création du premier album des aventures de Gontrand le Chevalier et je l’ai publié, après environ 10 ans de travail.

Quel bel album!

Quel bel album!

Les gens qui regardent ma bd complétée, et à qui je parle de mon processus de création, semblent pas mal impressionnés de la quantité de travail qu’il y a là-dedans! Je dessine chaque page au plomb avant de la retracer au feutre noir, je la scanne, je la nettoie avec minutie, je la colore, et ensuite je l’ajoute sur Facebook et sur le site internet de Gontrand. (Je suis d’ailleurs en train de montrer une à une les étapes de la création d’une page sur le Facebook de Gontrand.) Chaque page peut être lue en quelques secondes, mais elle me prend des heures à créer. Ça devient facile de l’oublier!

En plus, j’imagine que beaucoup de monde ne voit pas l’intérêt de payer pour acheter une copie de l’album, puisque tout le monde peut lire l’histoire gratuitement sur internet!

Dans les aventures de Gontrand, je joue le rôle de Lisette la Paysanne.

Dans les aventures de Gontrand, je joue le rôle de Lisette la Paysanne.

Ça n’empêche pas que je suis fière de mon album. Je le trouve beau, j’aime le papier, j’aime les couleurs, et je le trouve beaucoup plus amusant à lire qu’un site internet.

Selon moi, le seul défaut de l'album est que les marges sont trop étroites... Je vais corriger ça dans le prochain!

Selon moi, le seul défaut de l’album est que les marges sont trop étroites… Je vais corriger ça dans le prochain!

Je l’ai créé grâce au site Lulu, il est en vente à quelques endroits sur internet, et je le vends aussi moi-même, bien sûr. J’ai récemment découvert que quand une personne achète l’album sur Amazon, ça me rapporte 11¢, alors s’il vous prenait une envie soudaine de commander un album de Gontrand, je vous recommande humblement de l’acheter directement de moi à la place, pour que je gagne quelques dollars au lieu de quelques sous!

J’ai décidé que le premier album de Gontrand serait un «Chapitre 1» au lieu d’un «Tome 1», parce que je me trouvais drôle, et aussi parce que ça souligne le fait que ce n’est qu’une partie d’une histoire beaucoup plus grande qui… n’aura peut-être jamais de fin!

Car même si peu de gens suivent les aventures de Gontrand, même si 11¢ ce n’est pas beaucoup, même si j’ai plein d’autres choses à faire, même si ça n’avance pas vite, je continue à travailler sur les aventures de mon ami Chevalier! La page 3 du Chapitre 2 sera bientôt terminée.

Est-ce que ces chauves-souris sortent de l'album... ou de ma tête?

Est-ce que ces chauves-souris sortent de l’album… ou de ma tête?

Ah oui, en 2016, j’ai aussi «trouvé» un nouveau journaliste pour mettre un peu d’animation sur le site du journal Le Temps du Royaume, le journal préféré des habitants du Royaume où se déroulent les aventures de Gontrand. Ce journal, c’est une bonne diversion en attendant que la prochaine page de la bd soit prête!

C’est parti pour 2017!

Bonne année!!

Pour moi, 2017 a commencé comme une véritable année de renouveau… de renouveau forcé, disons.

Premièrement, ma vieille laveuse a décidé de rendre l’âme, m’obligeant à en acheter une autre, puisqu’une réparation aurait coûté cher et n’aurait probablement pas été très fiable. Deuxièmement, un bon matin, mon ordinateur a refusé de s’ouvrir… Après bien des inquiétudes, des tests, et une courte visite au Bureau en Gros, tout va bien: il a fallu que j’achète un nouveau power supply, ou bloc d’alimentation.

Je vous présente le coupable des problèmes de mon ordinateur! Si j'étais un robot, peut-être que mon cerveau ressemblerait à ça...?

Je vous présente le coupable des problèmes de mon ordinateur!  Si j’étais un robot, peut-être que mon cerveau ressemblerait à ça…?

Ce début d’année m’a coûté cher… Ça ferait bien mon affaire si je pouvais subitement vendre au moins une dizaine de livres pour m’aider à payer tout ça, mais bon, il ne faut pas trop rêver en couleurs, quand même. Je n’ai même pas encore vendu un seul livre de toute l’année!

À chaque début d’année, j’essaie d’écrire quelque chose dans mon blogue pour parler de réalisations, de motivations, de mes buts pour la nouvelle année… J’ai souvent des idées de choses à écrire dans mon blogue, je les prends en note pour les développer plus tard, mais quand plus tard arrive, on dirait que je ne sais plus sous quel angle amener mes idées…

Je n’étais pas sure de ce que j’allais écrire pour le début de 2017, mais j’ai finalement trouvé! Je vais célébrer 2016 en faisant un retour sur deux de mes projets concrétisés pendant l’année, et je vais me diriger vers le futur en parlant de deux projets qui vont se réaliser en 2017.

Surveillez donc mes 4 prochains blogues:

  1. Ourse Ardente et la création d’un livre
  2. La fin d’un Chapitre pour Gontrand le Chevalier
  3. Un mini livre gratuit pour tous
  4. Beaucoup de travail pour mon Dragon

Et vous, avez-vous des projets, des buts ou des résolutions pour la nouvelle année?

Un peu de préparation

J’ai deux salons du livre qui s’en viennent: un à Gatineau le 22 octobre, et un à Sainte-Marie de Beauce, les 5 et 6 novembre.

J’aime bien participer à ce genre d’événement, rencontrer des auteurs passionnés, découvrir de nouveaux livres, parler à des gens qui aiment la lecture… Je m’y sens à ma place, quand même, et je ne me sens pas exactement à ma place partout.

Par contre, je reviens souvent d’un salon du livre avec une petite (ou une moyenne grosse) déception. Eh oui, j’en ai souvent parlé dans ce blogue: personne ou presque personne n’achète mes livres, mes livres et/ou ma manière de les présenter génèrent plus d’indifférence que d’intérêt, ou encore, les gens semblent prêts à acheter un de mes livres, mais seulement s’ils peuvent l’acheter dans une librairie au lieu de l’acheter là, drette là, directement de moi, pour m’encourager, avoir une dédicace, et payer moins cher, en plus… mais comme mes livres ne sont pas en librairies, alors ben coudonc, tant pis, ils ne les achèteront pas… (J’avoue que celle-là, j’ai de la misère à la comprendre.)

Alors voilà, j’aime les salons du livre et je m’y sens à ma place, mais en même temps, j’ai l’impression que j’y perds mon temps et mon argent, car oui, il faut payer pour s’y inscrire.

«Oui, mais c’est bon pour te faire connaître!» Me faire connaître? Voyons donc… Si les gens passent tout droit devant ma table, même s’ils ont pris une carte d’affaire, un signet ou un feuillet, ils ne vont pas plus s’intéresser à mes oeuvres une fois qu’ils seront de retour chez eux, ou qu’ils se rendront dans une librairie, où il ne trouveront pas mes oeuvres.

Je me suis fait faire un t-shirt sur lequel j’ai écrit «Auteure inconnue», car oui, c’est comme ça que je me sens. Je vais certainement le porter à Gatineau. Ça peut sembler négatif, mais ce n’est pas comme ça que je le vois… Je suis une auteure, et genre plus de 99,99999999% des gens ne me connaissent pas et ne connaissent pas mes livres. Je suis donc une auteure inconnue. Et je vais continuer à participer à des salons du livres, à essayer d’établir des contacts avec des lecteurs, et surtout, à écrire, à créer les meilleurs livres que je peux créer… Jusqu’à ce que je puisse porter un t-shirt «Auteure quand même pas pire connue», ou même un t-shirt «Auteure célèbre», tissé en soie et brodé avec du fil d’or, tsé, rendue là.

Je trouve que c’est un objectif de vie comme un autre, et c’est pas mal le seul qui m’intéresse.

Pour l’instant, je vais me préparer pour les deux salons qui s’en viennent. J’avais fait un sondage dans mon blogue, le 13 juillet, pour demander aux gens ce que je devrais faire pour mes prochains salons du livre. Le temps est donc venu d’essayer les suggestions les plus populaires! Je vais amener la toile que j’ai peinte pour Ourse Ardente avec moi, et je vais préparer des feuilles qui présentent le résumé de chacun de mes livres.

À bientot! (Si vous passez par Gatineau ou Sainte-Marie de Beauce, là…)

Ça a l'air d'un bordel comme un autre, mais il s'agit de l'espace de rangement réservé pour mes livres et mon maériel promotionnel.

Ça a l’air d’un bordel comme un autre, mais il s’agit de l’espace de rangement réservé pour mes livres et mon matériel promotionnel.

Sondage!

Le vendredi 8 juillet dernier, j’ai passé la journée à l’Expo de Trois-Rivières en compagnie de l’auteure de romans fantastiques Karine Dorion et de Sandrine Plante, créatrice de bijoux et d’accessoires vraiment originaux.

J’ai passé une belle journée, j’ai rencontré plein de gens sympathiques pour leur parler un peu de mes livres, et j’ai même vendu 3 copies d’Ourse Ardente.

Je ne participe pas souvent à des événements pour présenter mes livres, mais quand je le fais, j’apporte toujours avec moi une bonne quantité de signets, de cartes d’affaires et d’aimants pour le frigo, que j’offre gratuitement aux gens qui viennent me voir. Les enfants semblent particulièrement les apprécier!

Après ma journée à Trois-Rivières, je me suis demandé ce que je pourrais faire de plus pour attirer l’attention des passants, pour leur donner des informations sur mes livres, pour qu’ils se souviennent de moi, pour que leur visite de ma table d’auteure soit plus agréable et intéressante que de simplement passer devant une table sur laquelle il y a des livres d’exposés, et pour, peut-être, qu’ils aient envie de m’acheter un livre.

Les gens que je rencontre lors d’événements d’auteurs me demandent souvent si mes livres sont disponibles dans les librairies… Quand je leur répond non, ils ont l’air déçu, et ça s’arrête là.

En tant qu’artiste et auteure indépendante, je travaille fort pour essayer de vendre mes oeuvres moi-même, lors d’événements, ou sur mon site internet.

J’ai donc essayé de penser à quelques idées pour rendre mes futures tables d’auteure plus attrayantes et plus originales. J’aimerais que vous, chers lecteurs et chères lectrices, preniez quelques secondes pour lire mes idées, et que vous votiez pour vos idées préférées. Si vous avez des suggestions, je vous invite à me les partager dans un commentaire!

 

Merci d’avoir pris le temps de participer à ce fabuleux sondage, et n’hésitez pas à me donner vos suggestions, même si elles semblent bizarres ou pas très réalistes… Ça pourrait être amusant, et on ne sait jamais ce que ça pourrait inspirer!

Listes de diffusion

J’ai un nouvel ordinateur, depuis hier! Ce n’est pas facile de s’habituer à travailler sur un nouvel ordinateur, avec un Windows différent… Mais c’est aussi une bonne occasion d’essayer de mettre un peu d’ordre dans mes affaires virtuelles. Essayer. L’ordre et le ménage, ce n’est pas mon fort.

Mais ce n’est pas de ça dont je veux vous parler aujourd’hui!

Dans mon blogue «Un chimpanzé et des codes» je parlais, entre autres, de mes deux listes de diffusion qui sont maintenant hébergées par le site MailChimp.

À quoi servent les listes de diffusion? Je dirais qu’elles sont surtout utiles parce que Facebook est construit d’une manière qui fait que les gens qui aiment mes pages ne voient pas nécessairement tout ce que je publie, ou alors, ils le voient, mais au milieu de tellement plein d’autres choses qu’ils n’y portent pas attention. Donc, mes listes de diffusion sont utiles pour que ceux qui veulent rester au courant de mes projets puissent rester au courant de mes projets, par courriel, ce qui est plus simple que d’essayer de repérer ce que je fais dans l’océan d’images et de textes et de vidéos qu’est Facebook.

Dans le cas de ma liste «Myriam Plante – Art & Mots», les courriels peuvent vous avertir de la parution de mes livres, d’événements spéciaux, de concours, des étapes de mes différents projets…

Pour ma liste «Gontrand le Chevalier», les courriels servent à vous avertir dès qu’une nouvelle page de la bande dessinée est publiée sur le site. Ils vous avertissent aussi lorsqu’il y a des nouveaux concours dans l’univers de Gontrand!

Comme en ce moment… Pour célébrer le début du Chapitre 2 des aventures de Gontrand le Chevalier, j’ai décidé de lancer un nouveau concours pour permettre à 2 personnes de devenir des personnages dans la bande dessinée.

Pour participer, il faut tout d’abord s’inscrire à la liste de diffusion de Gontrand. (Eh oui, c’est une tentative pour inciter les gens à s’inscrire à ma liste!) Ensuite, il faut suivre les instructions dans le courriel intitulé «Un nouveau concours de Gontrand le Chevalier!» que vous allez recevoir.

Cliquez sur l'image pour vous rendre sur la page d'inscription!

Cliquez sur l’image pour vous rendre sur la page d’inscription!

Et voilà! Pour l’instant, il n’y a qu’une seule personne qui a complété toutes ces étapes avec succès… Le concours se termine le 18 Juin.

Le début du Chapitre 2

Si vous faites partie des 3 ou 4 personnes qui attendent la suite des aventures de Gontrand le Chevalier avec impatience, réjouissez-vous!

Je vais bientôt commencer à dessiner la première page du deuxième chapitre des aventures de Gontrand! Pour l’instant, la page existe sous la forme d’un croquis… J’ai hâte de vous la faire découvrir, car l’histoire va commencer dans un nouvel endroit mystérieux, qui n’existait pas encore dans le premier chapitre. Ça faisait longtemps que j’avais des idées qui me venaient, et que je prenais des notes. Mais là, j’ai officiellement commencé à développer ces idées pour en faire le début d’une histoire, qui, bien sûr, mènera à la suite de la quête de Gontrand, Glorian et Lisette pour essayer de retrouver la radieuse Princesse Gisèle.

Mes croquis de pages seront dessinés dans un nouveau cahier rouge!

Mes croquis de pages seront dessinés dans un nouveau cahier rouge!

Pour commencer le tout en beauté, je vais bientôt lancer un nouveau concours, pour permettre à deux personnes de faire une apparition dans les aventures de Gontrand. Je ne vais pas me faire de fausses idées en pensant que des dizaines de personnes vont participer au concours, mais j’espère au moins pouvoir couronner 2 gagnants, parmis les lecteurs de Gontrand qui ne sont pas encore apparus dans la bande dessinée…

Je vous reparle du concours bientôt!