J’ai fini d’écrire mon livre!

Au début du mois, j’annonçais que j’avais presque fini d’écrire La quête de Marianne.

Maintenant, j’ai fini! J’ai fini le 26 Juillet, en soirée, plus précisément!

Je suis contente, mais aussi… presque un peu déçue que cette belle aventure soit terminée. J’ai vraiment aimé écrire cette histoire, qui se développait tranquillement dans ma tête depuis l’été 2011.

Ça s’est fait facilement, et j’étais inspirée, motivée, et même parfois étonnée de découvrir certaines choses en même temps que mes personnages! Je pense que l’histoire était prête. Elle était prête, et elle était heureuse d’être enfin écrite… si ça a du sens.

Mais bon, même si l’aventure de l’écriture est terminée, l’aventure de création du livre ne l’est pas encore. Il me reste encore beaucoup de travail à faire, donc je vais pouvoir passer encore beaucoup de temps avec mon histoire et mes personnages!

Marianne, Jimmy, Marguerite… et aussi Henry, Benedict, Anders, Flint, Rupert, et tous les autres marins qui vont, eux, avoir beaucoup d’autres aventures à vivre dans une future histoire.

Même si le livre n’est pas encore prêt, je vais bientôt offrir la possibilité de le précommander… Et même, pour les gens qui sont membres du Club des Lecteurs et Lectrices Enthousiastes de Myriam Plante, les précommandes vont commencer très très bientôt… dans le sens d’aujourd’hui, ou demain.

Pour l’instant, célébrons mon accomplissement d’auteure en comparant ces deux photos: la première a été prise au début de l’écriture de mon roman, et à deuxième, à la fin! 😁

Myriam écrit
Cette photo a été prise le 29 Janvier 2019, au tout début de l’écriture de mon histoire.
À cette époque-là, elle n’avait pas encore de titre! Et je pense qu’il faisait un peu froid chez nous.

Le 26 Juillet 2021, comme on peut s’y attendre, il faisait moins froid dans mon bureau… et j’ai fini d’écrire mon roman! Youppi!

Gratitude!

Récemment, il m’est arrivé quelque chose de spécial et de très inhabituel.

J’ai vendu des livres!

Du 19 Novembre au 2 Décembre, 8 copies de mon livre Comment écrire un livre ont été achetées sur Amazon. Chaque fois que j’allais vérifier mon tableau de ventes et que je voyais une nouvelle barre orange apparaître, j’étais comme, ben voyons, encore? Ça se peut pas!

Ben voyons! Des gens achètent mon livre sur Amazon? Ils l’ont même acheté 3 jours de suite? Ça se peut pas! Peut-être que c’était 3 fois la même personne…?

On s’entend que 8 ventes en 14 jours, ce n’est pas énorme… non, en fait, pour moi, ça l’est!

Parce que d’habitude, mes ventes de livres numériques ressemblent à ça:

Il y a pas mal moins d’action du côté de mes ventes sur Smashwords… Mais non, ce n’est pas un rectangle blanc! Ce sont des statistiques!!

Ça fait déjà 4 jours que la folie des ventes semble terminée sur Amazon… Mais je suis vraiment contente d’avoir eu droit à cette courte période excitante pendant laquelle mon tableau de ventes me faisait des petites surprises!

Un auteur qui a du succès avec ses livres de manière générale ne doit pas surveiller ses ventes quotidiennement et capotter à chaque fois, ou en tout cas, je suppose que non. Mais moi, ça m’a vraiment fait plaisir!

Merci à toutes les personnes inconnues qui se sont intéressées à mon petit guide, et qui ont décidé de l’acheter. Surtout, j’espère qu’il va vous être utile et qu’il va vous aider à réaliser votre rêve d’écrire un livre, si c’est pour ça que vous l’avez acheté.

Savoir que les gens qui ont acheté mon livre le trouvent intéressant et utile, ça me ferait encore plus plaisir!

Ah, et si vous n’aimez pas acheter sur Amazon… mon guide va être disponible sur d’autres plateformes numériques un peu plus tard cette semaine.

Le fantôme dansant qui apporte de la joie

C’est la première fois que j’écris dans mon blogue depuis que j’ai 35 ans!

Eh oui, c’était ma fête, l’autre jour… juste 4 jours après l’Halloween. Je suis contente que l’Halloween n’ait pas été annulée, et j’ai aussi réussi à passer une très belle journée de fête.

L’Halloween, c’est toujours un moment spécial pour moi. Depuis que je suis trop «vieille» pour me déguiser et aller récolter des bonbons… je me déguise et je donne des bonbons, à la place.

Je me déguise, et j’organise parfois des petites mises en scène pour accueillir les enfants… Mon but n’est pas de leur faire peur ou de les faire sursauter, mais j’aime les impressionner, les faire sourire, peut-être les inquiéter un très bref instant, ou simplement les faire réagir parce qu’ils trouvent que la personne qui vient de leur donner des bonbons est bizarre.

Cette année, j’étais un fantôme sympathique qui saluait les passants, et qui se mettait à danser quand les enfants le fixaient pendant un peu trop longtemps. J’ai fait rire des gens, et je pense aussi avoir causé un peu de confusion et d’étonnement…

Salut! Oh… ne faites pas attention au gars qui se promène sur la voiture de mes parents…

Parfois, il y a des gens qui se souviennent qu’il y a toujours quelque chose de spécial dans cette maison-là pour l’Halloween. Mais de manière générale, je ne peux pas savoir si les enfants oublient mes costumes et mes décorations au bout de 5 minutes, ou s’ils vont s’en souvenir longtemps, et si ça pourrait même leur donner envie de faire pareil quand ils vont être plus vieux. Qui sait?

J’aime me déguiser, et j’aime penser que mes costumes apportent au moins un tout petit peu de joie à des gens que je ne connais pas, et que je ne fais que croiser très brièvement.

J’aimerais que ça soit aussi simple pour mes livres. Simplement les créer, et ne pas me soucier du tout de savoir si quelqu’un les achète ou pas, si quelqu’un les aime, ou si mes histoires n’intéressent personne.

J’aimerais être capable d’écrire et publier en me disant simplement que mes histoires font rire, sourire, ou réfléchir des gens, et que c’est tout à fait correct de ne jamais savoir si c’est vraiment le cas, ou si je ne fais que l’imaginer.

Mais la différence entre écrire un livre et porter un costume pendant quelques heures pour donner des bonbons, c’est énorme! Écrire un livre, ça peut prendre des années, et d’une certaine manière, j’y pense chaque jour, j’y travaille chaque jour même quand je ne suis pas en train d’écrire. J’y investis du temps, mais aussi beaucoup d’efforts, et même, une partie de mon âme de petit fantôme dansant…

Malgré tout, je pense que la meilleure chose qui pourrait m’arriver, ça serait d’écrire et de publier exactement de la même manière que je me déguise et passe la soirée de l’Halloween à attendre que les enfants passent pour leur donner des bonbons. Ça, je le fais toujours dans la joie, comme si c’était la chose la plus merveilleuse du monde, et sans me préoccuper de si les enfants trouvent ça cool ou non de se faire donner des bonbons par une personne déguisée… et surtout sans jamais me demander si ça vaut la peine, si ça rend quelqu’un d’autre joyeux, ou si je suis la seule personne qui aime ça.

Avoir exactement le même état d’esprit par rapport à ma carrière d’auteure, ça serait un bel idéal à atteindre, non?

Un mois d’expériences

En Octobre, j’ai été très occupée. Je n’ai pas eu énormément de temps pour écrire, et j’ai l’impression que ma routine habituelle a été remplacée par différentes tâches à accomplir, du travail supplémentaire, et des préparatifs.

Des préparatifs pour quoi? Pour des voyages, surtout!

Octobre a été pour moi un mois d’expériences, surtout d’expériences nouvelles, qui ont été en majorité de belles expériences, même si certaines ont été un peu effrayantes à anticiper!

Le mois a commencé avec ma séance de signature à la Librairie Serpent d’ébène pour le livre «Vincent», et le 2e Salon Littéraire du Québec à Victoriaville. Ensuite, j’ai travaillé pour Azazel, le village de l’horreur, pendant 2 soirées.

Après ça, je suis partie visiter mon amie à Gatineau, et assister à un show de Ghost à Ottawa, avec un billet V.I.P. qui m’a coûté cher, mais qui a valu la peine!

À mon retour, j’ai travaillé pour les élections pour m’aider à payer mes folles dépenses du mois, et finalement, je suis allée passer 3 jours à New York pour célébrer l’Halloween en compagnie de Victoria Price, la fille de l’acteur Vincent Price, et d’un groupe de gens très sympathiques et intéressants.

Tout ça pour dire que ne pas avoir beaucoup de temps pour écrire et travailler sur mes différents projets, ce n’est pas trop grave… Bon, ça serait très grave si ça arrivait à chaque mois, mais comme il s’agit seulement d’un mois, tout va bien!

J’ai vécu des expériences qui m’ont inspirée, qui m’ont prouvé que je suis capable de me rendre jusqu’à New York toute seule, qui m’ont confirmé que c’est plus agréable faire sursauter les gens que de sursauter, qui m’ont amenée à sortir de ma zone de confort, et, aussi, qui m’ont procuré de la joie. Oui oui!

Au lieu de vous partager des photos de voyage ordinaires, voici quelques photos qui mettent en vedette du bonheur:

Bon, je n’ai pas exactement l’air joyeuse (et il ne s’agit pas d’une photo de voyage), mais quand tu viens de passer un peu plus de trois heures à porter un masque avec du maquillage noir en dessous, et à faire peur aux visiteurs d’un village de l’horreur, tu ressens de la joie de pouvoir t’en aller chez vous, en marchant, avec ton restant de maquillage dans la face. Croyez-en mon expérience!

Ça, c’était avant d’aller visiter la Monnaie royale canadienne avec mon amie Marie-Ève. J’ai été transformée en pièce de monnaie géante grâce à un procédé magique qui m’a bien amusée.

Là, je revenais du show de Ghost, et je n’arrivais pas encore à croire que tout ce qui s’était passé pendant cette soirée était réel!

Et finalement, une photo prise dans la salle de bain du cinéma Nitehawk à Brooklyn, New York, où j’ai vu un film de Vincent Price tout en dégustant, dans le noir, un repas 4 services. Je sortais de mon cabinet de toilette en me disant que j’avais donc ben du fun dans ce voyage-là, et j’ai décidé d’immortaliser ce moment devant le miroir.

En comparaison avec le mois d’Octobre, le mois de Novembre va me paraître bien tranquille… Quoi que, me voici rendue à 34 ans depuis hier, et j’ai 2 autres shows de prévus, à Montréal!

Vive les évènements automnaux!

C’est le temps de repenser à 2017

Noël est passé (mais je sais qu’il va être de retour bientôt car, comme je le dis toujours: «Messemble que c’est tout le temps Noël, dans la vie…?») et le Jour de l’an arrive…

Le Jour de l’an, c’est toujours une bonne occasion pour manger plein d’affaires, essayer d’écouter le Bye Bye pendant que tout le monde parle super fort, et souhaiter la bonne année à sa famille en se donnant des becs sur les joues…

Je pense que la fin d’une année et le début d’une nouvelle, ça devrait aussi être un moment où on prend le temps de penser à ce qu’on a fait pendant l’année qui finit, et à ce qu’on aimerait faire pour l’année qui commence.

Je vais donc faire une petite liste de mes accomplissements de 2017! Ça peut être des choses dont je suis fière, ou juste des choses qui ont été vraiment le fun… J’y vais:

  • J’ai révisé et lancé mon livre «Le Goût de l’Eau»
  • J’ai publié un Mini Livre Gratuit
  • J’ai passé trois jours sur le grand voilier Roter Sand sur le Fleuve St-Laurent
  • J’ai survécu aux tourments causés par mon chauffe-eau brisé
  • J’ai participé au défilé de Noël de Victo
  • J’ai eu 32 ans et j’ai toujours l’air plus jeune que mon âge
  • J’ai pris l’habitude de prendre en note les idées d’histoires qui apparaissent dans ma tête
  • J’ai réussi à ne pas trop me décourager quand j’ai payé pour participer à des salons du livre et que je n’ai vendu aucun livre
  • J’ai révisé les 11 chapitres de mon histoire de Sechora

Heille, pas pire! J’ai sûrement oublié des choses importantes, mais tant pis…

Pour l’année 2018, maintenant:

  • Je veux m’organiser pour continuer à écrire mon histoire de Sechora plus rapidement
  • Je veux continuer ma bande dessinée Gontrand le Chevalier
  • J’ai envie de créer un petit livre à colorier de Gontrand le Chevalier
  • Je veux me rapprocher du moment où je vais commencer à écrire mon histoire de bateaux

Ce sont mes plans pour le moment!

Et vous, avez-vous fait quelque chose dont vous êtes vraiment fier en 2017? Avez-vous des objectifs, des projets pour 2018?

J’ai dessiné des feux d’artifice dans Paint!!
En tout cas…