Un an plus tard

Voici une photo de moi le 7 Décembre 2014…

Et voici une photo de moi aujourd’hui, le 7 Décembre 2015.

Soit j’ai porté le même t-shirt pendant toute une année… Soit j’ai mis mon t-shirt Le Parfum du Vent aujourd’hui pour célébrer un événement spécial: Le premier anniversaire du lancement de mon premier roman! Hourra!

En 1 an, j’ai vendu environ 170 copies de mon roman, plus quelques copies numériques. Enfin, je dis «j’ai» vendu, mais je pense que c’est en grande partie ma mère, et quelques membres de ma famille, qui ont fait la plupart des ventes.

J’ai participé à quelques événements en tant qu’auteure. Quelques-uns ont été un succès (selon ma propre définition du mot succès) tandis que d’autres n’ont pas donné grand chose.

J’ai lancé un projet appelé Livrez au Suivant, pour lequel j’ai vendu 10 copies de mon roman pour un prix réduit, en incitant leurs acheteurs à offrir leur livre à quelqu’un d’autre suite à leur lecture, puis à laisser un commentaire dans mon blogue, ici. Comme c’est souvent le cas pour mes projets, il n’y a pas eu beaucoup de participation jusqu’à maintenant.

J’ai incité les gens qui ont lu mon roman à laisser leurs commentaires ici. J’ai eu quelques commentaires… Mais sur près de 170 romans vendus, ce n’est pas beaucoup. Je suppose que la majorité des gens qui ont acheté Le Parfum du Vent n’ont pas encore eu l’occasion de le lire. Ou qu’ils l’ont lu, et qu’à la fin de leur lecture ils se sont dit: «Ah… ben coudonc.» Ou encore qu’ils l’ont lu, et qu’ils l’ont bien apprécié, point.

Je tiens à remercier les gens qui ont lu mon histoire, et qui se sont donné la peine, d’une manière ou d’une autre, de me faire savoir qu’ils l’avaient aimée, et qu’ils avaient hâte à la suite. J’ai écrit cette histoire pour moi, et parce qu’il fallait que je l’écrive, mais ça fait toujours plaisir de savoir qu’elle peut toucher et intéresser d’autres personnes. C’est une belle forme d’encouragement!

Sachez aussi que je travaille toujours sur le tome 2. Selon mes savants calculs, si le tome 2 désire avoir la même longueur que le tome 1, j’en ai environ la moitié d’écrit. La moitié d’écrit, en 1 an. Alors que Le Parfum du Vent a été écrit sur une période de 10 ans… Ça fait bizarre. C’est comme si j’avais l’impression d’avoir travaillé trop vite, parce que ce n’est pas normal de pouvoir écrire un livre en 2 ans au lieu de 10! On dirait que ça me fait un peu peur. Mais pourtant, c’est ça qu’il faut! Si j’étais condamnée à ne publier qu’un livre à tous les 10 ans, je n’en publierais pas beaucoup au cours de ma vie, tsé!

Donc, la suite de Le Parfum du Vent avance bien. Si tout continue à aller bien, je devrais réussir à la publier quelque part en 2016. Sinon, en 2017. Ça ne devrait pas être plus long que ça.

Pour conclure: Bon anniversaire de 1 an de mon premier lancement, tout le monde!!

Révélations

J’ai un nouveau tatouage!

Étampe étoilée

Mais non, c’est une blague. Il s’agit seulement d’une étampe témoignant du fait que j’ai payé mon entrée pour le Salon des Arts des Bois-Francs. Il y avait des peintres, des artisans, des sculpteurs, et quelques écrivains… Et surtout, il y avait le kiosque des Carnets de Dame Plume, qui est une maison d’édition à compte d’auteur.

Ce sont des gens vraiment sympathiques, et qui sont passionnés par les livres et par leur mission qui est d’aider les auteurs à publier leurs écrits. Je suis allée dire bonjour, regarder les livres qu’ils avaient en démonstration, et parler du fait que j’étais fière d’avoir enfin terminé d’écrire mon tout premier roman.

Première révélation: Il y a longtemps que j’ai décidé que je voulais un jour faire affaire avec les Carnets de Dame Plume. Ça s’en vient, ça s’en vient!

Ensuite… Il est temps de faire cesser le suspense. Depuis mon blogue intitulé Sans titre, j’ai réfléchi et j’ai fini par trouver un titre pour mon livre. En fait, il y a un bout que j’avais ce titre-là en tête… Au moment où j’ai écrit mon blogue pour me demander comment trouver un bon titre, j’avais déjà eu cette idée. Mais je n’étais vraiment pas convaincue, et je voulais trouver autre chose de mieux, alors j’ai fait comme si cette idée de titre n’existait pas.

J’ai voulu la nier, mais elle n’arrêtait pas de me revenir… Et faute d’avoir trouvé mieux, j’ai fini par me rendre compte que finalement, c’était quand même bon comme idée. Plus j’y ai pensé, plus j’ai commencé à me dire que dans le fond, c’était ça le titre de mon livre… que je le veuille ou non! On pourrait donc dire que je n’ai pas trouvé de titre, mais que le titre m’a trouvée? Comme c’est beau!

Deuxième révélation: Le Parfum du Vent

Ooooooh! Voilà, je l’ai écrit. C’est donc officiellement officiel.

Sans prendre la peine d’en dire plus ou de tenter de justifier ce titre qui semblera peut-être étrange aux quelques rares personne qui ont déjà lu mon histoire, mon faux tattoo de main et moi, nous allons nous coucher.