De retour à Sechora

Dans mes deux derniers blogues, je vous ai parlé un peu de mon histoire de Sechora… mais sans vraiment vous en parler.

Vous savez que ce sera un livre dont vous êtes le héros, et que ça fait déjà environ 19 ans que je travaille dessus. Vous savez aussi que j’ai travaillé fort pour essayer de mieux organiser mes idées, et de réussir à travailleux mieux, et plus vite, sur cette histoire qui me tient à coeur.

Le soir du 6 Janvier, j’ai officiellement commencé à écrire le Chapitre 12 de mon histoire! J’ai écrit hier soir aussi, et j’ai hâte à mon temps d’écriture ce soir!

Mais que se passe-t-il donc, dans cette histoire? Le titre complet de l’histoire est Sechora: Les Disciples de Nacci (ce qui semble vouloir indiquer qu’il ne s’agit que de la première histoire dans une série, mais à voir le temps que ça me prend à l’écrire, je ne sais pas si la série sera bien longue!)

Sechora, c’est le nom du pays que Nacci, un démon, a décidé de venir tourmenter. Nacci a donc pris possession de tout le Nord du pays, mais aussi de l’esprit de la plupart des habitants du Nord. Il a aussi choisi 3 Disciples, qui sont des gens qui ne sont pas exactement possédés par le démon, mais qui possèdent plutôt une partie de ses pouvoirs en eux. Le Roi du Sud du pays, Ysichc, comprend que la seule manière de chasser Nacci de Sechora est de vaincre ses Disciples. Il va donc tenter d’assembler un groupe de gens courageux (et peut-être un peu fous) pour se rendre dans le Nord et trouver les Disciples de Nacci, pour ensuite les détruire. Seulement 4 personnes répondront à l’appel du Roi: Leïya, Nycolah, Ève, et Damien.

Ce dessin, inachevé et sur lequel mes 4 personnages ont a peu près tous la même face, date de plusieurs années.

Ça fait bizarre d’écrire ça! Je n’avais jamais pris la peine d’essayer de faire un petit résumé de mon histoire… C’est donc ça, en gros et en très résumé, qui va se passer dans mon futur livre dont vous êtes le héros. Je pense que l’intérêt principal de l’histoire, c’est justement le fait que c’est un livre dont vous êtes le héros, qui permet de voir une même histoire à travers les yeux de 4 personnages très différents, et de faire des choix qui peuvent influencer ce qui se passe. Ce sera donc un livre qui pourra être lu et relu plusieurs fois, et il ne se passera jamais exactement la même chose… (Autrement dit, acheter ce livre sera un très bon investissement, tsééé…!)

Mes 4 personnages, donc…

Leïya est, d’une certaine manière, la plus principale de mes 4 personnages principaux. C’est toujours sa version de chaque chapitre que je commence à écrire en premier. C’est une jeune femme avec un fort caractère, dont les parents ont été attaqués et tués quand elle était encore très jeune. Elle a appris à se battre dans l’espoir d’arriver un jour à venger ses parents.

Nycolah est un Montagnard. Il est fort, courageux, et d’humeur plutôt joyeuse et insouciante. La quête dans laquelle il s’est engagé va le mettre à l’épreuve de plusieurs manières, entre autre quand il va découvrir que son cousin est possédé par Nacci.

Ève est une Nemgelch (c’est une race qui s’apparente un peu aux elfes, dans le Seigneur des Anneaux.) Elle a toujours cru que les Nemgelch étaient supérieurs aux humains, mais en se mêlant à eux, elle va découvrir que ce n’est pas exactement le cas. Elle est sensible et fragile, mais elle devra apprendre à faire preuve de courage.

Damien est un Mage de la Vallée de Baldar. Tout le monde à Sechora craint les Mages, et les déteste. Damien déteste aussi les Mages, parce qu’il a été banni de leur Vallée pour une raison qu’il ne comprend pas. Il va passer une bonne partie de l’histoire à se demander pourquoi il a accepté de se joindre aux autres pour cette quête, lui qui ne s’intéresse pas à grand-chose et ne se préoccupe jamais de rien.

Voici un dessin plus récent, dans un style différent! Dans l’ordre: Ève, Nycolah, Leïya, et Damien.

Voilà donc un bon résumé de cette histoire fabuleuse, que je vais réussir à terminer un jour, pour pouvoir la partager avec vous!

Le début de chaque histoire (et de chaque chapitre d’histoire) c’est une feuille blanche (avec des lignes bleues, et une ligne rose sur le côté…)

Advertisements

Et ensuite?

Même si ça fait très longtemps que j’écris, ma carrière d’auteure inconnue a commencé officiellement le 7 Décembre 2014, lors du lancement de mon premier roman, «Le Parfum du Vent».

Hier, c’était donc le 3e anniversaire du lancement de mon premier roman. J’aime célébrer ces petits anniversaires-là… Je les note sur le calendrier qui est dans ma chambre, et je les transfère d’un calendrier à l’autre à chaque début d’année… C’est comme ça que je sais que ça fait 3 ans depuis mon premier lancement, et que le 10 Novembre, ça a fait 1 an que j’ai fini d’écrire «Le Goût de l’Eau».

J’aime souligner ces dates-là, parce que ça me permet, à chaque année, de mieux visualiser les étapes de ma carrière d’auteure inconnue, et de réaliser tout ce que j’ai accompli. Le 7 Décembre, je lançais mon premier roman, et maintenant, 3 ans plus tard, j’ai aussi publié et lancé la suite de ce premier roman, j’ai publié le premier album des aventures de Gontrand le Chevalier, un recueil d’histoires courtes, et un Mini Livre Gratuit. C’est quand même cool, non?

Prendre le temps de penser à tout ça, ça m’amène aussi à me demander: et ensuite? Parce que ça ne s’arrêtera pas là… Je suis une auteure inconnue, mes livres sont inconnus, mais ça n’a pas d’importance. Ce qui est important, c’est ça: ça va être quoi, mon prochain livre? Ça va être laquelle, la prochaine histoire que je vais finir, et partager? Ça va prendre combien de temps avant que mon prochain livre soit prêt?

C’est dur à dire. Si je devais parier, je dirais que mon prochain livre, ça sera Sechora. C’est mon projet en cours… ça, et le 2e album des aventures de Gontrand, bien sûr, mais ça n’avance pas très vite ça non plus…

Ça sera probablement Sechora… Mais ça fait un peu peur de penser à ça, parce que ça doit faire un million d’années que je travaille sur ce livre-là, et je pense qu’il est loin d’être fini. Je ne voudrais pas attendre encore un million d’années avant de pouvoir lancer un nouveau livre… J’ai des centaines de fans à ne pas décevoir, quand même! Ils n’attendront pas jusque là.

La solution, c’est soit de commencer et de finir un autre projet moins volumineux, ou de trouver une manière d’écrire Sechora plus rapidement… Je vais m’essayer pour la deuxième option. Si vous ne connaissez pas Sechora, je vais en parler plus en détail bientôt, dans mon blogue. Quand je dis bientôt, ça sera peut-être l’année prochaine, dans le fond.

Prenez un moment pour admirer mon sapin de Noël!

Parlant de l’année prochaine, Noël s’en vient, eh oui! J’ai créé une page de promotions de Noël sur mon site, mais comme je m’y attendais, absolument personne n’a commandé de livre jusqu’à maintenant. Ça ne m’étonne pas, car je suis habituée de perdre mon temps à faire des choses qui ne servent à rien… Mais ce n’est pas ça le plus important, encore une fois.

Le plus important, c’est que si vous voulez acheter mes livres pour les donner en cadeaux, vous pouvez profiter de petits rabais en visitant cette page: www.myriamplante.com/joyeuxnoel.htm
Peut-être qu’en commandant maintenant, vous pouvez recevoir votre commande avant Noël!

Réflexions sur le sens du mot «Bientôt»

Saviez-vous que j’allais bientôt publier un mini livre électronique gratuit?

Et la toile que je suis en train de peindre pour servir de page couverture à mon roman Le Goût de l’Eau va être finie bientôt! Et mon roman va être publié bientôt, aussi.

Ah, et j’ai commencé à travailler sur la prochaine page de ma bande dessinée Gontrand le Chevalier… Elle devrait être prête bientôt.

Quand, ça?

Bientôt, bientôt, bientôt… Comme vous l’avez peut-être remarqué, je travaille toujours sur plusieurs projets en même temps. Quand je donne des nouvelles de mes projets, j’ai tendance à dire qu’ils vont être prêts «bientôt»…

Selon le dictionnaire Larousse en ligne, le mot «bientôt» signifie: Dans un avenir proche, dans peu de temps.

Hum… Ouais, c’est pas mal ça que je veux dire. Mais c’est souvent difficile de savoir, dans mon cas, si bientôt veut dire 1 jour, 1 semaine, 1 mois, ou 10 mois…

En tant qu’artiste indépendante, je suis libre de travailler à mon rythme, alors mes projets avancent lentement, entre toutes les autres choses que je dois faire (comme par exemple, pelleter pour ne pas me faire enfermer chez nous par la grosse tempête de débile!)

Qui a construit une station de ski dans mes escaliers??

Quand j’écris des articles pour ma job, ou que je dois faire quelque chose pour quelqu’un, et que je dis que je vais le faire bientôt, je le fais le plus vite possible. Quand c’est pour mes projets, je fais de mon mieux… Je suis souvent débordée, peut-être parce que je ne travaille pas vite, ou que je travaille sur trop de choses en même temps. Pourtant, je ne pourrais pas faire autrement!

Si vous faites partie des quelques personnes qui attendent avec impatience mon prochain livre ou ma prochaine page de bande dessinée… Ça s’en vient, je vous le jure!

Bientôt…

En attendant, si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion pour être certain de ne rien manquer!