J’ai trouvé le titre!

Ça fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de mon prochain roman, n’est-ce pas? Celui que j’appelais «l’histoire de Marianne», ou encore, «mon prochain livre qui n’a pas encore de titre officiel»…

Eh bien, je vous annonce officiellement que mon prochain livre a maintenant un titre officiel! Il va s’appeler La quête de Marianne.

Ça n’a rien de révolutionnaire ou de spécial, mais ça fonctionne bien avec les thèmes de mon histoire. En fait, pendant longtemps, le titre «Le voyage de Marianne» me revenait en tête, mais je ne l’aimais pas. J’ai donc eu l’idée de génie de changer un mot, et maintenant, ça me convient!

Pour trouver mon titre, j’ai simplement écrit trois options sur mon grand tableau! Une très courte séance de brainstorming…

Est-ce qu’il va être publié bientôt, mon livre? Je ne sais pas trop. Cette année, sûrement. Je n’ai pas encore fini de l’écrire, mais j’en suis au chapitre 34, et je sais maintenant qu’il va y avoir 39 chapitres en tout.

Il me reste encore beaucoup de travail, parce qu’après avoir terminé d’écrire, il va falloir que je révise et que je finalise le tout… mais ça s’en vient!

Je travaille fort, et j’ai hâte de pouvoir vous en dire plus, et de vous présenter mes différentes options de précommande… Qui a hâte de pouvoir précommander son exemplaire??

En attendant, vous pouvez en apprendre plus sur le livre en visitant sa page sur mon site internet!

Voici un petit aperçu de différents projets en cours…

Sans titre

Si vous êtes un fervent lecteur ou une fervente lectrice de mon blogue, vous remarquerez que le 5 juillet, je m’étais donné comme défi de terminer d’écrire mon livre avant la fin du mois de juillet.

Nous sommes présentement le 5 septembre, bientôt le 6. Ai-je réussi à relever mon défi? Eh non, mais non. La fin n’est pas encore là, mais elle est encore plus proche, de plus en plus proche.

On dirait que j’essaie un peu de l’éviter. Quand je lis un livre que j’aime beaucoup, et que j’arrive proche de la fin, j’essaie toujours de lire le plus lentement possible, et le moins souvent possible, comme pour essayer de retarder l’inévitable moment où le livre sera fini. Maintenant que je suis de l’autre côté du livre, et que c’est moi qui l’écrit, je fais la même chose. On s’entend pour dire que c’est une méthode très productive…

Malgré tout, j’y travaille, la fin s’en vient. Mais j’ai un assez gros problème: mon histoire n’a pas encore de titre. Comme je l’ai précédemment écrit dans mon blogue, j’imagine qu’un livre sans nom, ce n’est pas très vendeur. Mais j’ai vraiment de la misère à avoir une bonne idée de titre. On dirait qu’aucun titre n’a vraiment rapport avec mon histoire.

Depuis le début, j’appelle cette histoire «Histoire du Dragon». C’est plus ou moins descriptif, mais come on! Ce n’est pas un titre. Si c’était un titre, ce serait, à mon humble avis, un mauvais titre.

Lecteurs! Lectrices! Personne qui ne me connaît pas et qui est tombée sur mon blogue par hasard! Je vous appelle à l’aide!

Je ne peux évidemment pas vous demander de trouver un titre à mon histoire pour moi, puisque vous ne l’avez pas (encore) lue. Les très rares personnes qui ont eu l’honneur d’en lire des parties n’ont pas encore terminé de la lire, entres autres raisons logiques, parce qu’elle n’est pas encore terminée.

Je peux toutefois vous poser quelques questions qui vont comme suit:

  • Qu’est-ce qui fait, à votre avis, un bon titre?
  • Qu’est-ce qui différencie un bon titre d’un mauvais titre?
  • Lorsque vous vous apprêtez à lire un livre où à regarder un film, à quel point un titre peut-il vous inspirer à faire un choix?
  • De quelle manière croyez-vous que les écrivains que vous connaissez trouvent des titres à leurs oeuvres?
  • Quelle autre question avec le mot «titre» dedans pourrais-je poser?

SI vous avez des réponses, des commentaires ou des réflexions, aussi pertinentes ou farfelues soient-elles, je vous invite à les partager avec moi. Peut-être aurons-nous tous ensemble une conversation enrichissante qui m’aidera dans ma quête du titre idéal… ou qui me compliquera la tâche encore plus, qui sait!

Elle est là!

Cette photo ne veut pas dire grand chose pour le commun des mortels, mais pour moi, c’est quelque chose de très important.